Ligue des champions : le PSG renversé par ManU (1-3), Porto élimine l’AS Rome (3-1)

Vingt-quatre heures après l’exploit de l’Ajax sur la pelouse du Real Madrid, c’est Manchester United qui a créé une incroyable sensation en s’imposant au PSG (1-3).

PSG – Manchester United

Battu 0-2 à l’aller par le PSG, Manchester United a réussi mercredi l’exploit de se qualifier pour les quarts de finale de finale de Ligue des champions (1-3). Romelu Lukaku a signé un doublé pour les Red Devils (2e, 30e) tandis que Thomas Meunier est monté au jeu chez les Parisiens (70e). Marcus Rashford a inscrit le but décisif sur penalty dans les arrêts de jeu (90e+4).

Thomas Tuchel a reconduit, sans exception, le onze qui s’était imposé à Old Trafford (0-2). Par contre, Ole Gunnar Solskjaer, privé de plusieurs cadres, a tout bouleversé optant pour un nouveau système avec trois défenseurs centraux. Le ballon venait à peine d’être mis en jeu que Lukaku a intercepté une passe en retrait complètement hasardeuse dans l’axe de Thilo Kehrer. Après avoir échappé au tacle de Thiago Silva, le Diable rouge a dribblé Gianluigi Buffon et a marqué d’un angle difficile son premier but de la saison en Ligue des champions (2e, 0-1). Bien qu’énervés, les Parisiens se sont portés dans le camp adverse et ont vite été récompensés. Sur un centre à ras de terre de Kylian Mbappé, Juan Bernat a catapulté le ballon dans le but de David De Gea (12e, 1-1). Alors que les Mancuniens se contentaient de défendre dans leur camp, Lukaku leur a donné à nouveau l’avance en profitant d’un ballon mal capté par Buffon sur un tir de loin de Marcus Rashford (30e, 1-2).

Les Parisiens ont repris le jeu sur un faux rythme et n’ont pas inquiété la défense anglaise. Cela a incité Tuchel a effectuer deux changements : Meunier pour Kehrer et Leandro Paredes pour Julian Draxler (70e). Bien en jambes, Meunier a déboulé à droite pour placer une reprise dans la course en angle fermé que De Gea a repoussé (82e). Le portier espagnol a eu de la chance quand Mbappé a glissé à l’entrée du rectangle et que, dans la foulée, Bernat a tiré sur le montant (84e). Le cours du jeu a alors changé : après avoir visionné les images, l’arbitre a accordé un penalty pour une faute de main de Presnel Kimpenbe sur un tir de Diogo Dalo. Rashford n’a pas tremblé et a signé une nouvelle ’remontada’ au frais du PSG (90e+4, 1-3).

Les vidéos buts

0-1 : Lukaku

1-1 : Bernat

1-2 : Lukaku

1-3 : Rashford sur pen

Porto – AS Rome

Porto s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions après avoir battu l’AS Rome, demi-finaliste la saison dernière, 3-1 après prolongation, mercredi à Porto.

Les deux équipes étaient à égalité parfaite sur l’ensemble des deux matches à la fin du temps réglementaire (2-1, 2-1). Alex Telles a envoyé Porto en quarts sur un penalty, accordé après visionnage de la vidéo, dans les dernières minutes de la prolongation (117e).

Les vidéos buts

0-1 : Tiquinho

1-1 : De Rossi sur pen

2-1 Marega

3-1 Telles sur pen lors de la prolongation

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • 10852206-044

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Charleroi-Malines reporté: Mehdi Bayat espère faire réviser la règle

  • PHOTONEWS_10841091-042

    Par Didier Schyns

    Standard

    Standard: Moussa Sissako pour relayer Dimitri Lavalée

  • SOCCER JPL D23 CERCLE BRUGGE VS ANDERLECHT (2)

    Par Stéphane Vande Velde

    Anderlecht

    D1A: un succès miraculeux pour Anderlecht au Cercle

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite