Accueil Monde France

Le cardinal Barbarin est condamné à 6 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’abus sexuels

Le cardinal n’était pas présent lors du prononcé de la peine. Ses avocats vont faire appel.

Temps de lecture: 2 min

Le cardinal Philippe Brabarin a été condamné jeudi à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lyon pour non-dénonciation d’abus sexuels.

En l’absence du cardinal, la présidente du tribunal Brigitte Vernay l’a « déclaré coupable de non-dénonciation de mauvais traitements » envers un mineur entre 2014 et 2015.

Le cardinal Barbarin et cinq anciens membres du diocèse de Lyon comparaissaient depuis lundi pour non-dénonciation d’agressions sexuelles commises par un prêtre du diocèse, Bernard Preynat, sur de jeunes scouts avant 1991. Le père Preynat avait été dénoncé au cardinal Decourtray, alors archevêque de Lyon, dès 1991. Écarté temporairement à l’époque, le prêtre a pu exercer au contact d’enfants jusqu’en septembre 2015, date à laquelle le cardinal Barbarin lui a retiré tout ministère.

Les avocats annoncent faire appel

Les avocats du cardinal Philippe Barbarin ont annoncé leur intention de faire appel de la condamnation de leur client.

« La motivation du tribunal ne me convainc pas. Nous allons donc contester cette décision par toutes les voies de droit utiles », a indiqué Jean-Félix Luciani, en relevant qu’il «  était difficile pour le tribunal de résister à une telle pression avec des documentaires, un film… Ça pose de vraies questions sur le respect de la Justice », a relevé l’avocat.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Raucq Christian, jeudi 7 mars 2019, 16:04

    Peine trop légère ! Qu’attend t on pour enquêter dans les niveaux hiérarchiques supérieurs avec diligence de l'Eglise belge ?

  • Posté par Gabriel Jacqueline, jeudi 7 mars 2019, 15:07

    Ne s'agit-il pas de non-assistance à personnes en danger? Il n'est donc pas question d'obéissance à un supérieur. Il aurait dû être condamné depuis longtemps.

  • Posté par daniel laloyaux, jeudi 7 mars 2019, 15:05

    ce n'est pas assez...quel prix vaut le viol de mineurs ??? 6 mois avec sursis ??? En tant que responsable et couvrant les abuseurs, il aurait du etre condamné à de la prison ferme. Décidemment la crétienté est tellement salie mais tellement fermée et quasi intouchable.. quand on voit qu'ils se sont servis de nonnes comme défouloir sexuels, on comprend clairement que le problème n'est ni la pédophilie ni l'homosexualité ni les abus sur des nonnes au sein de l'église, mais bien le "voeux de chasteté" et le celibat des pretres qui est responsable de tant de maux.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 7 mars 2019, 13:33

    Aller en appel serait indécent, démontrant que M. Barbarin n'a pas conscience de sa responsabilité/culpabilité et qu'il n'a aucun regret/remords, ni respect ni compassion à l'égard des victimes.

  • Posté par Werpin Jean Luc, jeudi 7 mars 2019, 11:02

    Et ce justiciable, méprisant la justice des hommes, n’assistait même pas au prononcé du jugement.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs