Le cardinal Barbarin est condamné à 6 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’abus sexuels

Le cardinal Barbarin entouré de ses avocats © AFP
Le cardinal Barbarin entouré de ses avocats © AFP

Le cardinal Philippe Brabarin a été condamné jeudi à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lyon pour non-dénonciation d’abus sexuels.

En l’absence du cardinal, la présidente du tribunal Brigitte Vernay l’a « déclaré coupable de non-dénonciation de mauvais traitements » envers un mineur entre 2014 et 2015.

Le cardinal Barbarin et cinq anciens membres du diocèse de Lyon comparaissaient depuis lundi pour non-dénonciation d’agressions sexuelles commises par un prêtre du diocèse, Bernard Preynat, sur de jeunes scouts avant 1991. Le père Preynat avait été dénoncé au cardinal Decourtray, alors archevêque de Lyon, dès 1991. Écarté temporairement à l’époque, le prêtre a pu exercer au contact d’enfants jusqu’en septembre 2015, date à laquelle le cardinal Barbarin lui a retiré tout ministère.

Les avocats annoncent faire appel

Les avocats du cardinal Philippe Barbarin ont annoncé leur intention de faire appel de la condamnation de leur client.

« La motivation du tribunal ne me convainc pas. Nous allons donc contester cette décision par toutes les voies de droit utiles », a indiqué Jean-Félix Luciani, en relevant qu’il «  était difficile pour le tribunal de résister à une telle pression avec des documentaires, un film… Ça pose de vraies questions sur le respect de la Justice », a relevé l’avocat.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Agression sexuelle|Église catholique romaine|Lyon (Rhône)|Barbarin
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

  3. Image=d-20171222-3JPRY5_high

    Le bulletin de Theo Francken: 51%

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite