Retard dans les allocations familiales en février: pas de dysfonctionnement cette fois-ci

Retard dans les allocations familiales en février: pas de dysfonctionnement cette fois-ci

Nous sommes aujourd’hui le vendredi 8 mars, un mois jour pour jour après le vendredi 8 février de funeste mémoire pour 120.000 familles wallonnes qui constataient à la veille d’un week-end que les allocations familiales qui leur étaient dues n’étaient pas arrivées sur leur compte en banque. Inutile de dire que tous les observateurs ont retenu leur souffle ce matin… Or il apparaît à l’heure d’écrire ces lignes qu’aucun dysfonctionnement n’a été constaté cette fois.

Pour rappel, le 8 février dernier, les familles lésées étaient affiliées à la caisse publique Famiwal et n’étaient pas clientes de Belfius, le partenaire financier de l’organisme wallon. À l’origine de ce couac : un défaut de communication entre les deux partenaires appelés à collaborer pour la première fois après la régionalisation des allocations familiales.

L’incident avait provoqué une grosse émotion : pour de nombreuses familles, les « allocs » sont un élément essentiel face à des difficultés financières quotidiennes. La leçon semble avoir été retenue puisqu’aucun problème n’est signalé pour les versements du mois de mars.

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  2. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

  3. Une vaste opération de démantèlement du réseau IPTV en Europe a permis de fermer plusieurs centaines de serveurs utilisés pour le piratage.

    Le vrai ou faux: existe-t-il des risques pour l’utilisateur de l’IPTV?

La chronique