La LBFA et Jacques Borlée doivent se rencontrer le mercredi 13 mars

La LBFA et Jacques Borlée doivent se rencontrer le mercredi 13 mars
Photo News

La Ligue belge francophone d’athlétisme et Jacques Borlée doivent se rencontrer en principe le mercredi 13 mars dans l’après-midi en compagnie du Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) et des autres instances du sport de haut niveau. Prévue de longue date, cette réunion structurelle permet de mettre autour de la table les différentes instances de l’athlétisme. Les administrations (Adeps et Sport Vlaanderen) et le COIB, dans un premier temps fixent les objectifs. Dans un second temps, les ligues d’athlétisme (VAL et LBFA) se joignent à la réunion afin de déterminer les modalités pratiques et ensuite Jacques Borlée intervient pour finaliser le plan concernant ses athlètes.

« Ces réunions sont régulières » a rappelé Luc Rampaer, le responsable de la communication du Comité Olympique et Interfédéral Belge, à l’agence Belga. « Il se trouve qu’elle est programmée mercredi prochain. »

La lettre ouverte publiée par la LBFA qui ne veut plus collaborer avec Jacques Borlée est évidemment à la Une de l’actualité sportive belge, pourrait évidemment avoir des conséquences sur la tenue de cette réunion et en tout cas sur la présence de toutes les parties concernées.

« Les Tornados sont forts importants pour le COIB », souligne encore Luc Rampaer, « Ils sont une réelle chance de médaille en vue des Jeux de Tokyo. Notre souci est toujours de mettre les athlètes au premier plan et donc de leur permettre de se préparer au mieux. »

« Nous sommes neutres dans ce débat entre la LBFA et Jacques Borlée. Si les parties concernées pensent que nous pouvons apporter une valeur ajoutée, nous sommes évidemment prêts à aider à apaiser le débat et à trouver des solutions. Il en va de l’intérêt de tout le monde et avant tout de celui des athlètes. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous