Algérie: des milliers de personnes manifestent contre un 5e mandat de Bouteflika (photos)

© Reuters
© Reuters

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans le centre d’Alger pour le 3e vendredi consécutif, en vue de protester contre un 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika, malgré les mises en garde sur les risques de « chaos » lancées par le président qui refuse de céder.

Les manifestations coïncident avec la célébration du 8 mars, Journée internationale des Femmes, et nombre d’entre elles, de tous âges, figurent parmi les très nombreux manifestants continuant de converger vers la Place de la Grande-Poste, bâtiment emblématique du cœur de la capitale algérienne.

La place était noire de monde avant le départ prévu des cortèges qui s’ébranlent traditionnellement, depuis le début de la contestation le 22 février, à l’issue de la grande prière musulmane hebdomadaire, en début d’après-midi.

Un important déploiement policier

Les policiers, déployés en nombre, ne sont pas intervenus et aucun incident n’a été signalé. Un petit groupe de quelques centaines de jeunes a brièvement marché dans le calme dans les rues d’Alger.

Plusieurs véhicules anti-émeutes, dont un canon à eau, sont disposés près des lieux de rassemblements habituels. À chaque passage au-dessus d’eux de l’hélicoptère qui bourdonne dans le ciel d’Alger, les manifestants agitent leur drapeaux et sifflent.

Lors des précédentes manifestations, à l’exception de quelques heurts localisés en fin de rassemblements entre petits groupes de casseurs et policiers, les cortèges ont été pacifiques et se sont déroulés sans incident.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous