Les douaniers en grève promettent de «fortes perturbations» dans les aéroports de Paris

© AFP
© AFP

Le mouvement de grève des douaniers, amorcé en début de semaine pour réclamer des moyens supplémentaires face au Brexit, doit se poursuivre ce week-end avec de « fortes perturbations » notamment dans les aéroports parisiens, ont averti vendredi les syndicats.

Au cinquième jour du mouvement initié par les agents des douanes de Calais et Dunkerque, le trafic routier et aérien n’était que très faiblement impacté vendredi par la grève.

Des actions au niveau des voyageurs

Mais «  de fortes perturbations sont prévues » samedi et dimanche dans les aéroports de la capitale, où des « actions sont prévues au niveau des voyageurs », a annoncé à l’AFP un porte-parole de l’intersyndicale douanière de Paris Aéroports. Pour lui, le mouvement a «  tendance à s’étendre », notamment à Roissy-Charles de Gaulle, où « ça risque de coincer » samedi.

Dans un communiqué, l’intersyndicale (CFDT, CGT, Solidaires, Unsa, USD-FO), qui réclame notamment une augmentation de l’allocation complémentaire de fonction ou encore une « prime Brexit », appelle « tous (ses) collègues à commencer le mouvement là où ils seront et comme ils pourront ».

« Ça suffit »

« Nous nous sommes adaptés à chaque réforme, souvent dans la douleur, sans jamais aucune reconnaissance, maintenant ça suffit », ajoutent les syndicats qui ont déposé un préavis de grève du 8 mars au 1er avril.

Les organisations syndicales doivent être reçues mardi par le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Vendredi à la mi-journée, plus aucune file d’attente n’était visible sur l’A16 à hauteur du tunnel sous la Manche, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Le mouvement n’est absolument pas levé », a toutefois assuré Vincent Thomazo, secrétaire général Unsa-Douanes. «  Au contraire, il y a différentes initiatives qui sont en train de se mettre en place pour (…) ce week-end », dans les aéroports parisiens, mais « aussi ceux qui concernent particulièrement le Brexit, à savoir les aéroports alpins » de Chambéry et Grenoble.

► Brexit: la grève du zèle des douaniers à Calais a des répercussions sur la E40 en Belgique

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10852191-011

    Coronavirus: que faire si l’on a des symptômes?

  2. La récente dénonciation de certains abus a mis en évidence un manque d’informations chez les étudiants sur leurs droits et sur les structures d’aide existantes.

    Les universités renforcent leurs dispositifs anti-harcèlement

  3. PHOTONEWS_10669380-007

    Rensenbrink ou l’élégance rare du footballeur en smoking

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite