Accueil Opinions Chroniques

Admettre la réalité pour résoudre le problème grec

Le fardeau de la dette grecque n’atteint pas les 180 % du PIB. Or c’est sur base de ce chiffre que les créanciers imposent l’austérité à la Grèce. Cette situation ne peut perdurer.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

La restructuration de la dette est au centre de la crise grecque. Depuis le début de cette crise, la dette souveraine grecque a été soumise à plusieurs efforts de restructuration.

Tout d’abord, il y eut une restructuration explicite en 2012 obligeant les détenteurs privés de la dette à accepter des décotes profondes. Cette restructuration explicite eut pour effet de réduire la dette souveraine grecque d’environ 30 % du PIB.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs