Baromètre Test Achats: deux ménages sur trois peinent à épargner

Dans cet article
Baromètre Test Achats: deux ménages sur trois peinent à épargner
BelgaImage.

Pour la première fois, Test Achats a sondé les ménages belges pour réaliser un baromètre des consommateurs. Un des grands enseignements de l’enquête est la difficulté pour les ménages de mettre de l’argent de côté. Plus de 68 % des personnes interrogées affirment qu’il est difficile, très difficile, voire impossible d’épargner. Cette réalité est différente selon les régions. C’est en Wallonie que la situation est la pire : 78 % des ménages ont des difficultés pour épargner.

Le reste du tableau n’est pas plus réjouissant. Seuls 40 % des Belges vivent une situation financière confortable, et 60 % sont obligés de se priver sur certaines dépenses importantes à leurs yeux.

Dont 5 % se trouvent dans une situation de pauvreté selon les critères de Test Achats. « On ne s’attendait pas à percevoir autant de difficultés dans la population belge. Quand les gens sont réellement concernés par certaines dépenses – quand ils ont des enfants à la crèche, à l’université, quand ils ont une voiture, etc. –, ils sont nombreux à peiner à y faire face. Surtout, l’indice nous indique que la moyenne des Belges ne dépasse pas le seuil de confort financier, alors qu’on pense être un pays riche », s’inquiète Sebastian Stevering, le responsable de l’enquête chez Test Achats.

Ce que les Belges sacrifient

Sans surprise, c’est avant tout les loisirs que les Belges sacrifient en premier. D’abord les excursions d’un jour et les week-ends, puis les sorties au cinéma, les concerts ou les musées.

Ils font face également à de grandes difficultés pour financer l’accès à l’enseignement supérieur et à l’université, qui arrive en troisième position du classement. Une situation que connaissent bien les universités belges. « Dès janvier on est débordé. Les familles nous sollicitent pour comprendre les aides qui existent, calculer celles dont elles peuvent bénéficier pour la rentrée universitaire suivante », commente Isabelle Mertens, responsable du service social des étudiants de l’UNamur.

Les coûts liés aux crèches et au baby-sitting sont également très difficiles voire impossibles pour un quart des ménages. En matière de mobilité, ce sont les dépenses qui touchent à la voiture qui sont les plus compliquées à assumer.

Retrouvez notre dossier spécial sur Le Soir+ ou dans votre journal ce lundi

Méthodologie

3.370 Belges de 25 à 79 ans ont répondu à cette étude, dont 1.193 par internet et 2.177 via des questionnaires administrés par la poste. Le panel a été pondéré, avec des quotas d’âge, de genre, de niveau d’éducation et de région géographique. La même enquête a été menée en Italie, en Espagne et au Portugal. La comparaison faisait néanmoins peu de sens avec la Belgique. L’objectif de Test Achats serait de répéter cette enquête chaque année et d’y embarquer d’autres associations de consommateurs, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, etc.

www.test-achats.be

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

  3. Image=d-20171222-3JPRY5_high

    Le bulletin de Theo Francken: 51%

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite