Crash aérien en Ethiopie: TUI maintient ses vols avec ses Boeing 737 Max 8

Crash aérien en Ethiopie: TUI maintient ses vols avec ses Boeing 737 Max 8

Le tour-opérateur TUI, qui dispose de quatre Boeing 737 Max 8 en Belgique, va mener une évaluation interne sur l’opportunité de poursuivre ses vols avec ces appareils. En attendant les résultats de cette évaluation, les appareils sont maintenus en service. Les clients qui ne souhaiteraient pas voyager à bord de tels avions peuvent solliciter une nouvelle réservation, à leurs frais.

> L’action Boeing chute de plus de 10% à Wall Street, après le crash en Ethiopie

Après le deuxième accident impliquant un Boeing 737 Max 8 en peu de temps, la Chine, l’Indonésie et l’Éthiopie ont décidé de clouer ces appareils au sol. En Europe, TUI est l’un des plus importants clients avec une flotte de 15 avions de ce type. Le tour-opérateur n’avait émis aucune réserve dans un premier temps, mais il a maintenant décidé de procéder à une évaluation interne.

Plusieurs pays et compagnies décident d’immobiliser leur Boeing 737 MAX

Dans l’attente des résultats, TUI continuera à utiliser ces appareils. Il n’y a d’ailleurs jamais eu de problème jusqu’ici, a souligné un porte-parole. Les clients qui renonceraient tout de même à voler avec ces engins peuvent soit annuler leur réservation, soit la modifier selon les conditions établies. Ils devront donc s’acquitter de frais supplémentaires.

Les autres compagnies aériennes qui volent avec cet appareil suivent la même politique. Icelandair et Norwegian indiquent ainsi ne pas offrir de dispositions particulières aux passagers réticents à embarquer dans un Boeing 737 Max 8. Elles affirment cependant suivre la situation de près.

Vidéo | La sécurité des Boeing 737 MAX remise en question

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pourquoi les films des frères Dardenne sont faits pour Cannes

  2. Le 4 août 1981, Reagan convoqua la presse à la roseraie de la Maison-Blanche...

    Quand décolla le «reaganisme»

  3. Le retour de Farage au cœur de l’échiquier politique britannique souligne l’exaspération du peuple du Leave devant l’impasse du Brexit.

    Brexit: le retour de Nigel Farage ou le spectre de 2014

  • Notre-Dame: la générosité ne garantit pas l’indulgence

    Dans 500 ans – si la planète est toujours là –, les visiteurs de la nouvelle cathédrale de Notre-Dame de Paris s’interrogeront sur l’identité de cette gargouille et de cette guivre à tête humaine qui orneront peut-être la partie restaurée du bâtiment : « Mais qui sont ces gens ? » On leur répondra : les donateurs de l’époque. Lorsque Notre-Dame a brûlé, deux hommes, François Pinault et Bernard Arnault, ont cassé leur tirelire pour permettre à ce monument de reprendre le cours de sa longue vie et au peuple de...

    Lire la suite