Accueil Société

15 mars: tout comprendre sur la grève mondiale pour le climat

Le mouvement ne rapetisse pas, assurent les jeunes activistes du climat. Vendredi, place à une « grève mondiale ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Esneux, Louvain-la-Neuve, Liège, Namur, Anvers, Bruges, Termonde, Courtrai, Vilvorde, Bruxelles… On n’en a pas fini avec les mobilisations pour le climat. Cette semaine, la tradition sera quelque peu bousculée, puisque c’est vendredi que se tiendront les actions des jeunes et de leurs nombreux soutiens. Car le 15 mars a été décrété jour de « grève mondiale pour le climat », une idée de la jeune suédoise Greta Thunberg qui, faisant la grève devant le Parlement suédois chaque vendredi, entraîne dans son sillage les multiples actions des jeunes en Belgique et ailleurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 13 mars 2019, 14:52

    Je suis grand-père mais je ne soutiens pas du tout cette répétition "soft" de la croisade des enfants de 2012. Je n'y vois pas d'idées qu'on puisse contredire. Cette volonté de contourner les institutions démocratiques au nom d'une urgence incontestable a de forts relents de tentation totalitaire. De mon temps, on apprenait cela aux cours d'histoire, de français et de morale. Ces enfants activistes brosseurs sont la preuve vivante de la faillite de notre système éducatif.

  • Posté par Watteau Eric, jeudi 14 mars 2019, 15:57

    Cher Monsieur, il faut lire: les rapports du GIEC, l'accélération du dérèglement climatique, les catastrophes pour les plus faibles, Avez-vous déjà pensé à compenser votre empreinte carbone, mieux isoler chez vous, vous déplacer à vélo quand c'est possible ? Les enfants ne sont pas totalitaires, ilssont désespérés et nous demandent de devenir consicents et d'agir en conséquence. Quant au totalitarisme, on risque d'y arriver si une catastrophe planétaire se réalise par l'aveuglement des plus anciens. Voulez-vous le Léviathan de Hobbes ?

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 13 mars 2019, 15:23

    Correction: cette fameuse croisade des enfants a eu eu lieu en 1012! J'encourage d'ailleurs nos adolescents à en lire l'histoire. Sa genèse fut manipulatoire - bien sur. Son résultat fut une catastrophe.

  • Posté par Fontaine Cécile, mardi 12 mars 2019, 22:58

    Comment ne pas les soutenir et mettre, avec ces jeunes, la pression sur les politiques, inconscients ou...? Chacun de nous doit changer ce qu'il peut, mais cela ne suffira pas : des actions courageuses globales sont indispensables et urgentes. Solidairement. Une grand-mère mobilisée.

  • Posté par Lambert Guy, dimanche 17 mars 2019, 14:07

    A Mr Pasman. moi, voici déjà quelques idées: renverser la logique de mobilité. Se rendre compte que les ressources terrestres sont épuisables. Pour nous adultes, oublier nos égoïsmes de consommation court-termistes pour plus penser à l'avenir écologique de nos enfants. Arrêter l'effondrement de la bio-diversité, des insectes, des poissons,... Voilà quelques pistes. Et s'il vous faut des mesures concrètes sur ces pistes pas de problème. Mais je vous signale que moi, je ne suis qu'un citoyen lambda et n'ai aucun pouvoir de représentation démocratique. Donc, pour cela et plus de détails, je vous invite à émettre vos propres propositions et à interpeller les politiques.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs