Australie: le cardinal Pell, le numéro 3 du Vatican, condamné à 6 ans de prison pour pédophilie

© Reuters
© Reuters

Le cardinal australien George Pell, ancien numéro trois du Vatican tombé en disgrâce, a été condamné mercredi pour pédophilie à six ans de prison, avec une peine minimum de trois ans et huit mois.

Le juge Peter Kidd a déclaré au tribunal de Melbourne qu’il avait tenu compte des «crimes odieux» commis par le prélat de 77 ans pour rendre sa sentence mais aussi de son âge avancé, et du fait qu’il avait «par ailleurs mené une vie irréprochable».

Il risquait jusqu’à 50 ans

Plus haut représentant de l’Eglise catholique jamais reconnu coupable de viol sur mineur, il risquait jusqu’à 50 ans de réclusion criminelle pour avoir agressé deux enfants de choeur à Melbourne en 1996 et 1997.

Le cardinal «a droit à une justice équitable et constante», a lancé à l’audience le juge Peter Kidd, regrettant la «mentalité de meute» d’une partie de l’opinion publique.

«Vous ne devez pas servir de bouc émissaire», a-t-il ajouté. «Je ne suis pas là pour juger l’Eglise catholique», a encore souligné le magistrat, martelant que seul l’examen des faits comptait.

L’impact sur les victimes

Le juge a énuméré avec force détails difficiles à entendre les crimes commis par le prélat, expliquant qu’ils avaient une des répercussions «profondes» et «durables» sur une victime encore en vie aujourd’hui et probablement sur l’autre, décédée par la suite d’une surdose d’héroïne.

George Pell, qui clame son innocence et a fait appel de sa condamnation, été reconnu coupable en décembre de pénétration sexuelle et de quatre chefs d’attentat à la pudeur contre les deux adolescents alors âgés de 13 ans. Mais ce verdict n’a pu être annoncé que fin février pour des raisons juridiques.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite