Charles Michel «regrette» le rejet de l’accord sur le Brexit par les députés britanniques

© Photo News
© Photo News

Le Premier ministre Charles Michel a dit mercredi matin «regretter» le vote sur le Brexit intervenu la veille au soir au parlement britannique. Mardi, les députés du Royaume-Uni ont une nouvelle fois rejeté, par 391 voix contre 242, le Traité de retrait de l’UE. «Il est temps que les Britanniques disent enfin ce qu’ils veulent», a-t-il réagi.

«Énorme défaite», «Humiliée», «Hors de contrôle»: la presse britannique tacle Theresa May

«Je regrette ce nouveau vote. Une nouvelle fois, les Britanniques disent ce qu’ils ne veulent pas. Il est temps qu’ils disent ce qu’ils veulent. A présent, la balle est dans le camp britannique. Un nouveau vote est d’ailleurs attendu.»

« Une coopération sécuritaire avec le Royaume-Uni »

Le Premier ministre a aussi dit soutenir les initiatives de la Commission européenne. Côté belge, il a rappelé la démarche de soumettre au parlement des textes visant à préparer la Belgique aux conséquences potentielles d’un Brexit sans accord.

«Nous souhaitons maintenir des relations économiques fortes et une coopération sécuritaire avec le Royaume-Uni. Mais je ne veux pas demain d’une concurrence déloyale des entreprises britanniques

Le risque de sortie sans accord n’a jamais été aussi élevé

Le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier qui est du même avis que le Premier ministre a déclaré mercredi en plénière du Parlement européen que le risque d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord (no-deal) n’a «jamais été aussi élevé». Après ce nouvel échec les parlementaires se pencheront ce mercredi sur l’éventualité d’un Brexit sans accord puis jeudi, si cette option est rejetée, sur un report de la date du retrait, pour l’instant prévu le 29 mars prochain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous