Panne d’électricité au Venezuela: la Chine propose son aide

Président Maduro © EPA
Président Maduro © EPA

La Chine a proposé mercredi au Venezuela de lui apporter son aide face à la gigantesque panne de courant qui paralyse depuis cinq jours le pays sud-américain, confronté à de graves difficultés sanitaires et alimentaires.

Pékin «espère que le Venezuela pourra rapidement identifier la cause de cet accident, et rétablir le courant et l’ordre social à leurs niveaux normaux», a affirmé Lu Kang, porte-parole de la diplomatie chinoise, lors d’une conférence de presse régulière. La Chine, allié économique et diplomatique de Caracas, «est prête à proposer son assistance et un soutien technique pour redémarrer le système électrique» du pays, a-t-il insisté.

Le président Nicolas Maduro a imputé cette panne géante à des «attaques» fomentées par les Etats-Unis, et annoncé la création d’une «commission d’enquête présidentielle» pour laquelle il entend solliciter «l’aide de l’ONU, de la Chine, de la Russie, de l’Iran, de Cuba, pays qui ont une grande expérience des cyber-attaques». La Chine est «très inquiète» des informations faisant état de cyber-attaques, a martelé Lu Kang mercredi, tout en se refusant à mentionner explicitement les Etats-Unis. «Cela ne peut être clarifié, j’en ai peur, que par le pays accusé par le président Maduro», a-t-il cependant souligné.

Le Venezuela est à l’arrêt depuis vendredi matin. Malgré le retour progressif du courant dans plusieurs quartiers de Caracas, la situation reste chaotique pour la population, pour qui se procurer de l’eau et de la nourriture à un prix abordable est devenu une gageure.

Réfutant l’hypothèse d’une attaque informatique, Juan Guaido, le chef de l’opposition qui s’est auto-proclamé président par intérim le 23 janvier, a de son côté dénoncé la «négligence» et à la «corruption» qui auraient pénalisé l’entretien des infrastructures et provoqué la panne.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite