Brexit: le Parlement européen approuve des mesures en vue d’une absence d’accord

© Reuters
© Reuters

Les eurodéputés ont approuvé mercredi une série de mesures visant à limiter les conséquences négatives d’une absence d’accord (« no-deal ») sur le Brexit, un scénario de plus en plus redouté après un nouveau vote négatif à la Chambre des communes.

Les parlementaires européens ont désormais donné leur feu vert à des mesures d’urgence relatives au voyage, au transport, au programme Erasmus, à la sécurité sociale ou encore à la pêche. Celles-ci sont toutes limitées dans le temps et adoptées unilatéralement par l’UE, à condition que le Royaume-Uni en approuve des similaires.

En vertu des textes validés, les étudiants et les professeurs engagés dans un échange Erasmus des deux côtés de la Manche obtiennent notamment la garantie de pouvoir l’achever, tandis que les citoyens européens au Royaume-Uni et les Britanniques dans l’UE ont la certitude de conserver leurs prestations de sécurité sociale acquises avant le retrait.

Des dispositions de base permettant de maintenir des services aériens, de transport de marchandises et de bus entre l’Union et la Grande-Bretagne ont également été approuvées, tout comme des autorisations temporaires de pêche pour les navires européens dans les eaux territoriales britanniques et inversement.

Ce dernier point revêt un intérêt particulier pour la Belgique, où environ 2.500 emplois dans le secteur halieutique seraient menacés en cas de fermeture des eaux du Royaume-Uni, d’après une estimation récente de la fédération sectorielle.

«L’Union européenne n’a jamais travaillé pour une absence d’accord, mais elle est prête à affronter cette situation», a rappelé mercredi matin le négociateur des 27, Michel Barnier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite