«Once Upon a One More Time»: les tubes de Britney Spears dans une comédie musicale

© AFP
© AFP

Les chansons de Britney Spears vont résonner à Broadway dans une comédie musicale aux empreintes très féministes, a annoncé mardi la popstar américaine.

«Il était une fois, Cendrillon, Blanche Neige et les autres princesses des contes de fées se retrouvaient pour leur club de lecture quand --oh, baby baby! -- une marraine fripouille féérique lâche ‘La Femme mystifiée’ sur leurs genoux corsetés, provoquant une révélation royale», indique le texte publié sur le site web de Britney Spears.

Ce court texte de présentation fait référence à un essai de la militante féministe américaine Betty Friedan. «Je suis très heureuse d’avoir une comédie musicale avec mes chansons (...) qui se passe dans un monde si magique plein de personnages avec qui j’ai grandi, que j’adore et que je chéris», a réagi la chanteuse âgée de 37 ans. «C’est un rêve qui devient réalité pour moi! »

L’avant-première du spectacle «Once Upon a One More Time», est programmée le 29 octobre à Chicago. Les tubes de l’interprète du hit «Baby One More Time» sorti en 1998, y retentiront ensuite du 13 novembre au 1er décembre avant de faire vibrer le public de Broadway à New York.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron apparaît comme le meilleur interlocuteur de Vladimir Poutine sur la scène européenne, face à une Angela Merkel déclinante où des leaders eurosceptiques ayant moins d’influence.

    Diplomatie: au fort de Brégançon, Macron tend la main à Poutine pour préparer le G7

  2. Arnaud Jacquemin, administrateur délégue d’Univers Drink
: «
Il y a dix ans, quand nous avons lancé nos produits, le sans alcool passait inaperçu. Aujourd’hui, c’est un vrai phénomène.
»

    Bières et vins sans alcool: une croissance à faire tourner la tête

  3. Souvent, dans les points relais, une pièce est dédiée aux colis.

    Les points relais, stressants, énergivores et peu rentables

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: le {Culot} d’Arthur Masson

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé que le wallon reçoit, dans la bande dessinée, un traitement parallèle à celui dont a bénéficié le Brussels Vloms dans quelques albums d’Hergé. Ce même wallon peut-il parfois se retrouver dans des textes où il serait mélangé avec du français, à l’image du bruxellois « beulemans », hybride de flamand et de français ? Eh bien oui ! Quelques auteurs se sont illustrés naguère dans cet exercice, tantôt en créant un parler mixte wallo-français, tantôt en insérant des séquences de wallon dans un texte rédigé en majeure partie en français.

    Le premier cas de figure fera l’objet d’un prochain billet. Quant au second, il a été principalement illustré par un auteur quelque peu oublié des jeunes générations, mais dont le succès a été spectaculaire dans la seconde moitié du 20e siècle : Arthur Masson. Né en 1896 à Rièzes (...

    Lire la suite

  • La Flandre ne marche pas au son du canon

    Il y a plusieurs choses à retenir dans l’interview que nous accorde Bruno De Wever, historien très réputé et par ailleurs frère de Bart De Wever, le président de N-VA. Mais la plus importante est que ses propos sont identiques à ceux qu’il tient en Flandre. La contestation de la parole nationaliste n’est ainsi pas la spécialité de francophones obsessionnels, qui ne verraient les propositions de la N-VA que comme des provocations et des attaques en règle. Il y a au nord du pays nombre d’experts qui n’hésitent pas à monter au créneau pour...

    Lire la suite