Accueil Opinions Éditos

Visas humanitaires: tout pouvoir doit être contrôlé

Le système parallèle d’octroi de visas humanitaires mis en place par Theo Francken a ouvert la voie aux abus.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 2 min

L’ex-secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Theo Francken, a ouvert un «  canal de migration opaque  » via un octroi de visas humanitaires qui n’offrait pas les garanties d’«  équité  » et de «  sécurité  » requises. C’est un rapport de l’administration qui l’atteste et c’est Maggie De Block, sa successeure, qui en a commenté le contenu au Parlement.

Les faits sont inacceptables en soi, mais ils le sont encore plus quand ils émanent d’un membre du gouvernement qui avait fait de la rigueur et l’infaillibilité de sa gestion sa marque de fabrique et son marketing.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Philippe Arnould, jeudi 14 mars 2019, 18:49

    La presse, 4e pouvoir. Trump approuve.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs