Photovoltaïque: un détenteur de panneaux sur cinq consomme... plus d’électricité qu’avant

© Alain Dewez - Le Soir
© Alain Dewez - Le Soir

Deux professeurs de l’ULiège, Axel Gautier et Julien Jacqmin, se sont penchés sur le comportement des ménages ayant installé des panneaux photovoltaïques. Leur étude – menée en Wallonie, mais dont les conclusions sont également valables pour Bruxelles – conclut que le comportement de certains propriétaires de panneaux est totalement contraire au bon sens. La faute à l’absence d’incitants tarifaires réfléchis.

C’est ainsi qu’il n’existe rien qui favorise l’autoconsommation, soit la faculté de consommer l’énergie que ses panneaux sont en train de produire. Conséquence : 60 % des propriétaires sondés ne font aucun effort pour aligner leur consommation sur la production.

Autre problème, l’attrait du rendement des panneaux photovoltaïques a incité certains ménages à surdimensionner leur installation. 55 % des sondés déclarent d’ailleurs que leurs panneaux produisent suffisamment d’électricité, voire « plus que suffisamment », par rapport aux besoins domestiques. Dans ce cas, le ménage se retrouve avec un surplus de production dont il ne sait que faire. Il peut le réinjecter sur le réseau… gratuitement.

C’est comme s’il faisait un don à son gestionnaire de réseau. Alors certains préfèrent consommer ce surplus, puisqu’il est là et que ça ne coûte rien. Résultat : 19 % des ménages sondés confessent avoir augmenté leur consommation depuis qu’ils ont des panneaux.

► L’effet pervers des panneaux solaires : notre décodage sur Le Soir+

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  2. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  3. Jean-Claude Juncker et Theresa May se font la bise, jeudi au sommet de Bruxelles. A leurs côtés, les Premiers ministres luxembourgeois, néerlandais et belge, Xavier Bettel, Mark Rutte et Charles Michel (de g. à dr.).

    Brexit: les 27 offrent une rallonge à double détente à Londres

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite