«Le dernier pharaon»: le nouveau Blake et Mortimer raconté par ses auteurs

«Le dernier pharaon»: le nouveau Blake et Mortimer raconté par ses auteurs
Blake et Mortimer

Le 30 mai prochain, le mystère de la Grande Pyramide sera enfin élucidé dans « Le dernier pharaon ». Cette nouvelle aventure de Blake et Mortimer est née de l’imagination de l’auteur des Cités obscures François Schuiten, du cinéaste Jaco Van Dormael, du romancier Thomas Gunzig et du coloriste Laurent Durieux. Ils nous racontent la genèse de l’album.

Soixante-sept ans plus tard, François Schuiten, Jaco Van Dormael, Thomas Gunzig et Laurent Durieux vont aider un Mortimer vieillissant, brouillé avec le capitaine Blake, à découvrir le secret de la bague. L’intrigue du Dernier Pharaon se déroule entre Le Caire et Bruxelles, où le Palais de Justice jouera un rôle de catalyseur inattendu dans le recouvrement de la mémoire du professeur Mortimer. Un scénario aux couleurs fantasmagoriques que n’aurait pas désavoué Edgar P. Jacobs, le créateur de la série Blake et Mortimer.

► Les auteurs nous révèlent les secrets de cette aventure hors-série de Blake et Mortimer en avant-première. A découvrir sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Gordon Sondland, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, a confirmé dans sa déclaration préliminaire avoir imposé un «
quiproquo (donnant donnant)
» aux autorités ukrainiennes, sur ordre exprès du président américain.

    Destitution: Gordon Sondland, un témoignage catastrophique pour Trump

  2. Un patient infecté qui suit correctement son traitement peut en effet devenir «indétectable» et ne plus représenter de danger d’infection.

    Sida: comment gagner la bataille de la bithérapie

  3. belgaimage-140898853-full

    Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

La chronique
  • Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite