Elections 2019: les listes Ecolo pour la chambre et la Région bruxelloise approuvées

Elections 2019: les listes Ecolo pour la chambre et la Région bruxelloise approuvées

Les militants Ecolo de Bruxelles ont approuvé mercredi les listes des candidats à la Chambre et à la Région de Bruxelles-Capitale en vue du scrutin du 26 mai prochain. Les têtes de liste étaient déjà connues puisque ce sont Zakia Khattabi et Alain Maron qui tireront respectivement la liste bruxelloise à la Chambre et la liste régionale.

Aux côtés de Zakia Khattabi, actuelle coprésidente du parti Ecolo, figureront notamment sur la liste fédérale bilingue Ecolo-Groen les journalistes Maroun Labaki et Anouk Van Gestel, la comédienne Jasmina Doueib et l’experte en soins de santé pour la Mutualité chrétienne Pauline van Cutsem. Des candidats Groen seront également présents sur la liste, parmi lesquels Tinne Vanderstraeten, Anthony Baert et Mathias Gyselen.

« Fiscalité verte »

Pour la Région, le député Alain Maron pourra compter sur le soutien de la directrice de l’Atelier de recherche et d’action urbaines (Arau) Isabelle Pauthier, de Marcela de la Peña (chargée de mission à l’ASBL Le Monde Selon Les Femmes et coordinatrice de la Marche mondiale des Femmes) ainsi que du secrétaire de l’ASBL Kaleo Benoît César et du journaliste et essayiste Henri Goldman. Perrine Collin (fondatrice de l’entreprise Cycad qui fabrique et loue des vélos en bambou), Benjamin Vella (membre du mouvement citoyen ProBruxsel) et Farida Tahar (coordinatrice d’une ASBL d’appui social et juridique) rejoignent également la liste régionale.

Ces onze candidats «se mobilisent aux côtés d’Ecolo pour une transition écologique et solidaire. Ils réclament une politique climatique ambitieuse, efficace et coordonnée, une fiscalité plus verte et plus juste, une politique qui comble le fossé social que les gouvernements se sont ingéniés à creuser toujours plus. Enfin, ils portent une vision d’ouverture sur le monde, opposée au nationalisme et au repli sur soi», indique le parti dans un communiqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charles Michel a trouvé un compromis pour le casting ministériel. En sera-t-il de même pour la présidence du MR
?

    MR: après le casting ministériel, le combat présidentiel

  2. A Bruxelles et en Wallonie, l’informateur royal Johan Vande Lanotte se place dans le top 5 des hommes politiques appréciés de la population.

    Grand Baromètre: le retour en grâce de Vande Lanotte à Bruxelles et en Wallonie

  3. Josse De Pauw dans « La Mémoire  des arbres ».

    Le Théâtre National dans le viseur des Russes

La chronique
  • Vive le furlong!

    Pour retrouver la canicule, plongeons-nous un moment dans la tête de Boris Johnson.

    A quoi ressemblera dans son esprit la Grande-Bretagne après qu’elle ait fermé les volets et les mille sabords pour que rien ne vienne plus souiller les mocassins à glands des sujets de Sa Gracieuse Majesté ?

    A propos d’Elisabeth II, justement. Symbole essentiel de la Grande-Bretagne à l’ancienne que les Brexiters veulent reconstituer. Elle restera évidemment reine de la quinzaine d’Etats du Commonwealth dont elle est la cheffe d’Etat (dont l’Australie et le Canada). Mais, pour marquer le retour à la Belle Epoque, elle reprendra le titre d’Impératrice des Indes. Ça ne coûte pas cher et quelques gogos d’électeurs n’y verront que du feu. Permettant de sortir du placard ce magnifique slogan de jadis : un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais – ce qui au passage permet de supprimer l’heure d’été, c’est toujours ça d’économisé.

    ...

    Lire la suite

  • «Nous avons une obligation de résultats»: chiche!

    Nous avons désormais une obligation de résultats. » Elio Di Rupo parlait d’or devant ses militants jeudi soir à Namur. Cette phrase vaut d’ailleurs au premier chef pour le (l’ex ?) président du PS qui s’est couronné ministre-président wallon et a mené les négociations menant à l’accord de gouvernement. Mais elle s’applique tout autant aux deux autres partis qui forment le nouvel arc-en-ciel.

    Se serrer les coudes...

    Lire la suite