Climat: Greta Thunberg proposée pour le Nobel de la paix

© Reuters
© Reuters

L’adolescente suédoise Greta Thunberg, instigatrice de la « grève de l’école pour le climat », a été proposée pour le prix Nobel de la paix 2019, a-t-on appris jeudi auprès d’un des trois élus à l’origine de la nomination. Son nom a été proposé par trois députés suédois de la Gauche socialiste, dans l’opposition, avant la date-limite du 31 janvier, selon l’un d’eux, ce qui signifie que sa candidature est valide pour le Nobel de la paix 2019, qui sera décerné le 11 octobre.

► Greta Thunberg désignée femme de l’année en Suède

« Nous avons proposé Greta Thunberg parce que le changement climatique, si on ne l’enraye pas, sera la principale cause des guerres, conflits et flux de réfugiés à l’avenir », a précisé le député norvégien Freddy André Øvstegård. « Greta Thunberg a lancé un mouvement de masse dans lequel je vois, peut-être, la principale contribution à la paix », a-t-il fait valoir.

La jeune Suédoise de 16 ans est devenue une égérie de la lutte contre les dérèglements climatiques. Elle a notamment appelé à une « grève mondiale » des élèves vendredi pour réclamer un renforcement des actions pour lutter contre le changement climatique.

►15 mars: la jeunesse mondiale dans la rue vendredi pour le climat

« C’est un peu bizarre »

« C’est bien évidemment un honneur et très agréable d’être proposée pour un aussi grand prix », a-t-elle réagi auprès du journal suédois Aftonbladet.« C’est incroyable et un peu bizarre », a-t-elle dit.

Selon l’Institut Nobel, 304 individus et organisations ont cette année été proposés pour la prestigieuse récompense, une liste qui reste tenue secrète pendant au moins 50 ans conformément aux statuts de la fondation. Des milliers de personnes -parlementaires et ministres de tous les pays, anciens lauréats, certains professeurs d’université…- sont habilitées à proposer une candidature.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  2. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

  3. d-20190816-3VKH9V 2019-08-16 15:15:52

    L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite