NBA: sans Kevin Durant, Golden State met les choses au point à Houston

NBA: sans Kevin Durant, Golden State met les choses au point à Houston
Photo News

Golden State a passé avec succès le gros test qui se présentait à lui mercredi à Houston. Le double champion en titre NBA est venu s’imposer 104-106 dans l’antre des Rockets qui restaient sur une série victorieuse de 9 rencontres. Une performance qui prend d’autant plus de relief qu’elle a été réalisée sans Kevin Durant, leur atout offensif numéro 1, touché à la cheville.

Il est vrai que les Warriors, qui ont mené la rencontre de bout en bout, ont pu s’appuyer sur trois autres All-Stars. Les « Splash brothers » Klay Thompson (30 pts) et Stephen Curry (24 pts) ont cumulé 8 tirs/19 à 3 points. Et le nouveau patron de la raquette des « Dubs », DeMarcus Cousins, a réalisé son meilleur match de la saison traduit par une feuille de stats impeccables (27 pts à 11/16 au tir, 8 reb, 7 ast).

Plus rassurant encore, la défense des Warriors a été des plus efficaces face aux tireurs à distance locaux. Houston n’a rentré que 11 de ses 41 essais à trois points et le meilleur marqueur de la Ligue James Harden n’a réussi que 2 de ses 12 tirs primés. Il a quand même marqué 29 points (10/23 au tir) et donné 10 passes décisives. Chris Paul, le meneur de Houston, a également été à la hauteur de l’événement (24 pts à 7/12 au tir).

Golden State, qui reste leader à l’Ouest (46 v-21 d), a évité de subir son premier « sweep » (4 défaites en saison régulière face au même adversaire) depuis celui subi contre San Antonio en 2013-2014.

Houston (42 v-26 d) recule au 4e rang derrière Oklahoma City (42 v-26 d) qui a pris la mesure de Brooklyn 108-96. Russell Westbrook a pris sa part dans cette victoire grâce à son 26e triple-double de la saison (31 pts, 12 reb, 11 ast). Paul George, en panne d’adresse depuis six matchs, a rassuré. Il a inscrit 25 points et surtout trouvé la cible dans 9 tentatives sur 18.

A l’Est, Miami a remporté une victoire précieuse dans sa lutte pour accrocher la 8e et ultime place qualificative en play-offs. Le collectif du Heat, avec 7 joueurs à 10 points et plus, n’a laissé aucune chance à Detroit qui a été laminé en attaque 108-74. Les Pistons n’ont converti que 35 % de leurs envois au panier et ont perdu toute chance de victoire après un 3e quart perdu 33-8. Miami (32 v-35 d) est 8e à l’Est et compte deux victoires de plus qu’Orlando (31 v-38 d) neuvième, battu 100-90 à Washington (29 v-39 d). Les Wizards onzièmes gardent un mince espoir. Charlotte (30 v-37 d), dixième, aussi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. Kim en balade, samedi matin, sur la plage du célèbre Burj Al Arab, l’hôtel aux... 7 étoiles. @News

    Tous les regards sur Kim Clijsters à Dubaï

  3. Tristan Moreau et Nathalie Van Tongelen, au coeur du nouveau spectacle, «
Studio 100 part en live
». © Mathieu Golinvaux

    Studio 100 sort de l’écran pour un nouveau show musical

La chronique
  • Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

    Saisissant la perche tendue récemment par David Van Reybrouck, je prends la plume. Le Roi et moi, nous avons un intérêt commun dans le dénouement de la crise politique actuelle. Que serait un Roi sans son royaume ? Que serait une constitutionnaliste sans sa Constitution ? En cas d’éclatement du pays, que deviendront le Roi, sa famille, ses palais et ses yachts ? En tant que constitutionnaliste, que ferai-je de ce know-how constitutionnel local inédit sur BHV, les matières personnalisables et l’autonomie constitutive ? Pas de doute : les constitutionnalistes belges et la famille royale feront le désespoir des bureaux de placement professionnel. De manière à la fois intéressée et désintéressée, je glisse donc au Roi quelques petites recettes.

    Ceci n’est pas une pipe...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: un conseil d’ami, n’essayez plus N-VA et PS

    Mais franchement, qui est surpris ? Koen Geens était bien culotté ce vendredi soir de rejeter la responsabilité de l’échec de sa mission sur Paul Magnette et le PS. Il fallait être Hibernatus ou moine ces derniers mois pour ne pas avoir compris que le PS ne monterait pas dans un gouvernement avec la N-VA. Certains observateurs s’en gaussaient vendredi matin : il n’y avait dans l’interview de Paul Magnette au Soir qu’une confirmation du « jamais avec la N-VA » tant de fois prononcé....

    Lire la suite