La maison de Maxime Prévot vandalisée: le président du CDH ne portera pas plainte (photos et vidéos)

Le président du CDG, bourgmestre de Namur et député wallon, Maxime Prévot, a été réveillé dans la nuit de mercredi à jeudi par une quinzaine de personnes se présentant comme des gilets jaunes, alors qu’il était à son domicile en compagnie de sa famille, a-t-il indiqué jeudi. Très remontés, les militants s’en sont pris à son habitation. Aucune plainte ne sera cependant déposée.

Des propos incohérents

« Ils sont venus vers 04h00 et ont réveillé ma femme, mes enfants ainsi que tout le quartier », a expliqué M. Prévot. « Ils ont lancé des cailloux, balancé de la farine, fait exploser des pétards et mis du spray sur la devanture de notre maison, tout en hurlant des messages confus »

« La seule demande intelligible qu’ils ont formulée quand je suis descendu et que j’ai pu comprendre était l’instauration d’un référendum d’initiative citoyenne », a-t-il ajouté.

« Vous pensez vraiment que c’est en agissant de la sorte que vous obtiendrez plus d’écoute ? », a-t-il lancé à ses détracteurs, non sans rappeler qu’aucun dialogue n’avait été sollicité en amont.

Plusieurs photos publiées par l’élu sur sa page Facebook montrent des dégradations. On peut aussi y voir des panneaux plantés dans son jardin avec des slogans comme « Pas de transparence, pas de démocratie », « Le RIC, pas la N-VA », ou encore « Le parc Léopold, pas un règlement anti-mendiants ».

M. Prévot n’a toutefois l’intention de porter plainte. « Les dégradations ne sont pas irréversibles et ne nécessiteront pas l’intervention de corps de métiers », a-t-il expliqué. « Qui plus est, je ne suis pas capable de les identifier ».

« Je ne veux pas faire perdre du temps à la police, qui a bien d’autres choses plus importantes à faire », a-t-il conclu.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. Oriol Junqueras a répondu pour la première fois depuis son incarcération aux questions des journalistes, réunis dans une rédaction à plus de 600 kilomètres de l’endroit où il est emprisonné.

    Les Catalans en campagne depuis la prison

  3. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite