Parcours, action, horaire...: tout savoir sur la grève mondiale pour le climat

© Photo News
© Photo News

On peut s’attendre à une forte mobilisation pour la « grève mondiale pour le climat » qui aura lieu en Belgique ce vendredi. Bruxelles sera une nouvelle fois l’épicentre des manifestations. La police y attend « beaucoup de monde » dès 13h30 sur un trajet allant de la gare du Nord à la gare du Midi. Sans doute plusieurs dizaines de milliers de personnes. Les jeunes qui marchent chaque jeudi depuis début janvier seront rejoints par des militants d’ONG, des travailleurs mobilisés par les syndicats, des scientifiques, des fonctionnaires, des enseignants… Mais dès le matin, des actions décentralisées auront lieu un peu partout dans le pays. Sur des places, dans des écoles, dans des entreprises ou des administrations. La grève est par ailleurs « mondiale » : dans plus de 100 pays, des manifestants demanderont des actions plus résolues contre le réchauffement climatique.

A lire sur Le Soir +: notre grand récit sur ces six mois qui ont chamboulé la Belgique

Le point, région par région

A Bruxelles, une marche nationale pour le climat est prévue au départ de la gare du Nord à 13h00, avec à l’arrivée gare du Midi des podiums, de la musique et des discours ainsi qu’un village associatif. Ensuite, vers 17h00, Students for climate organise une assemblée ouverte.

La circulation sera perturbée dans le centre-ville et sur la petite ceinture entre 13h00 et 15h00, avertit la police. Une vingtaine de lignes de bus pourraient aussi être perturbées en fonction de l’avancée du cortège, selon la Stib, qui a publié ces lignes sur son site.

Du côté de Liège, un rassemblement est attendu à 10h00 devant la gare des Guillemins, avant un départ groupé en train pour Bruxelles. Les élèves sont incités à se rendre d’abord à l’école à 08h00 pour organiser un sit-in devant l’entrée de leur établissement. « Nous demandons à tous les étudiants ainsi qu’à tous ceux qui le souhaitent, de venir nous rejoindre afin de montrer qu’on ne lâchera pas l’affaire », écrivent sur la page Facebook de l’événement Youth for climate et Students for climate.

Un autre rassemblement aura lieu à Namur, de 11h00 à midi, place d’Armes, tandis qu’à Mons, rendez-vous est donné à 10h00 place Léopold, pour un départ de cortège à 10h30. Un autre s’élancera encore à Tournai à 08h30 de la rue Beyaert.

• Des rassemblements et marches sont aussi attendus entre autres à Louvain, Hasselt, Anvers, Gand, Courtrai, Vilvorde, Bruges ou Ostende .

Les dernières informations en direct

Sur mobile.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Réchauffement de la planète|Grève|Évolutions climatiques|Belgique
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pourquoi les films des frères Dardenne sont faits pour Cannes

  2. Le 4 août 1981, Reagan convoqua la presse à la roseraie de la Maison-Blanche...

    Quand décolla le «reaganisme»

  3. Le retour de Farage au cœur de l’échiquier politique britannique souligne l’exaspération du peuple du Leave devant l’impasse du Brexit.

    Brexit: le retour de Nigel Farage ou le spectre de 2014

  • Notre-Dame: la générosité ne garantit pas l’indulgence

    Dans 500 ans – si la planète est toujours là –, les visiteurs de la nouvelle cathédrale de Notre-Dame de Paris s’interrogeront sur l’identité de cette gargouille et de cette guivre à tête humaine qui orneront peut-être la partie restaurée du bâtiment : « Mais qui sont ces gens ? » On leur répondra : les donateurs de l’époque. Lorsque Notre-Dame a brûlé, deux hommes, François Pinault et Bernard Arnault, ont cassé leur tirelire pour permettre à ce monument de reprendre le cours de sa longue vie et au peuple de...

    Lire la suite