Accueil Société

Visas humanitaires: une enquête dénonce le système géré par Theo Francken

Pieter De Crem demande un screening de la police pour les bénéficiaires des visas humanitaires délivrés par le cabinet Francken. Le cas d’un possible criminel de guerre du régime syrien interpelle les politiques.

Décodage - Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Dans la foulée de Maggie De Block (Open VLD), qui a exprimé tout le mal qu’elle pensait des pratiques de son prédécesseur, Charles Michel s’est dit jeudi « choqué » par les conclusions de l’enquête administrative menée par l’Office des étrangers. L’administration a épluché les dossiers des 1.502 visas humanitaires délivrés par l’ancien secrétaire d’Etat Theo Francken (N-VA) via des intermédiaires parmi lesquels Melikan Kucam, suspecté d’avoir monnayé les documents. D’après l’enquête interne, 121 personnes auraient disparu dans la nature tandis que 10 se sont vu refuser l’asile. Parmi elle, une personne relevant « des critères d’exclusion », a précisé Maggie De Block. Selon Het Latste Nieuws, l’homme en question serait soupçonné de crime de guerre pour le compte du régime syrien.

« Les faits présentés hier en commission sont sérieux, a commenté Charles Michel devant les députés jeudi. C’était peut-être une forme de chance pour un secrétaire d’Etat, qui, avec ces faits et sans un gouvernement en affaires courantes, aurait visiblement dû démissionner. » Le Premier ministre a assuré que le gouvernement n’était pas au courant de ces procédures collectives que l’ex-cabinet Francken gérait seul.

Plus tôt, interpellé par Georges Dallemagne (CDH), le ministre de l’Intérieur annonçait qu’il demanderait que les noms d’un millier de détenteurs de visas soient communiqués à la police fédérale pour opérer un screening à partir des données policières. « A commencer par les 121 qui ont disparu, a affirmé Pieter De Crem (CD&V). Ni l’Office des étrangers, ni le cabinet n’ont sollicité police. Il est évident que la base de données de la police est plus exhaustive que celle de la Sûreté. » Le ministre n’exclut pas par ailleurs que des noms liés à Melkian Kucam apparaissent dans les dossiers de la police en raison de contrôles postérieurs à leur arrivée.

Theo Francken a-t-il fait preuve de légèreté en matière de contrôle de sécurité lors de ces « opérations de sauvetage » ? Si les noms sont systématiquement soumis à la base de données de l’Ocam, il n’est pas courant de faire appel à celle de la police fédérale pour des demandes de visas. « Il s’agit généralement de personnes qui n’ont jamais mis les pieds sur le territoire, précise le porte-parole de l’Office des étrangers Geert Devulder. Et nous n’y avons pas accès. » Cela dit, s’il était passé par la procédure normale d’octroi de visa humanitaire – et non par les listes du cabinet –, le dossier d’un potentiel criminel de guerre n’aurait probablement jamais abouti à un octroi de visa. « Pour une demande normale, le candidat doit fournir un dossier avec le motif de la demande qui est analysé par l’Office des étrangers. Dans ce cas, l’avis du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides aurait été sollicité et leurs équipes, qui connaissent très bien la situation en Syrie, auraient identifié le problème. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Preyat Christian , vendredi 15 mars 2019, 11:19

    et comme d'habitude les électeurs vont porter cet individu lui et sa famille politique au firmament des résultats; Bravo Charlot premier parjure dans toute sa splendeur(lui aussi sera ré-élu haut la main), pauvres malheureux électeurs sans jugeote; enfin on a les élus qu'on mérite !!

  • Posté par Nicolay Jean-marie , vendredi 15 mars 2019, 10:36

    Et à part quelques légères réprimandes, notre héroïque chef du gouvernement a largement soutenu ce pendard!

  • Posté par Dechamps Pascal , jeudi 14 mars 2019, 21:30

    Beau courage : il aurait "visiblement dû". Après moultes rappels à l'ordre non suivi d'effet notre courageux PM a une vision....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko