Grève mondiale pour le climat: de fortes rafales de vent annoncées ce vendredi

© Belga
© Belga

La journée de vendredi débutera sous un ciel très nuageux à couvert puisqu’une perturbation se déplacera d’ouest en est, indique l’Institut royal météorologique (IRM). Les pluies seront modérées, mais le temps deviendra déjà plus sec sur l’ouest et le centre en seconde partie de matinée avec le développement de quelques éclaircies.

► Grève mondiale pour le climat : des mobilisations partout en Belgique ce 15 mars

L’après-midi, cette perturbation s’attardera surtout sur l’Ardenne en donnant des pluies plus faibles sous un ciel fort nébuleux. Ailleurs, des éclaircies seront plus probables, particulièrement sur le nord et le nord-est, mais il faudra également composer avec quelques averses. Les températures seront en hausse et atteindront 8 à 14 degrés.

Le vent s’orientera du sud-ouest au secteur ouest, en se renforçant à nouveau pour devenir assez fort à fort avec des rafales pouvant atteindre 75 km/h dans l’intérieur des terres et 85 km/h au littoral.

Météo : les parcs régionaux bruxellois à nouveau fermés vendredi en raison du vent

Grève mondiale pour le climat

De Bruxelles à Gand, en passant par Liège, Mons, Namur ou Anvers, une vingtaine d’actions sont prévues aux quatre coins de la Belgique vendredi à l’occasion de la grève internationale pour le climat, « Global strike for future », initiée par les jeunes du monde entier de Youth for Climate, ayant emboîté le pas à la Suédoise Greta Thunberg. L’appel s’étend cette fois au-delà de la jeunesse, puisque les syndicats notamment ont déjà annoncé leur soutien au mouvement, sans toutefois déposer de préavis général de grève.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Sylvain Piraux - Le Soir

    Yvon Englert (ULB): «La proposition du MR pour la fusion UCL/Saint-Louis, c’est le venin de la discorde»

  2. Deux migrants venus de Côte d’Ivoire en route pour le col de l’Echelle. Au risque d’accidents s’ajoutent les menaces de l’extrême droite identitaire. © AFP.

    Dans les Alpes, les migrants fuient l’Italie de Salvini

  3. Pour la gauche en revanche, Steve Bannon est le diable en personne. Ce qui lui convient plutôt.

    Élections européennes: la méthode Steve Bannon

Chroniques
  • L’élection cachée

    Elections gâchées d’abord ; la première chose qui me frappe, dans la campagne nationale et européenne, c’est le poids de plus en plus lourd que pèsent les rumeurs, les fake news, les manipulations de toutes sortes. Plutôt que de mettre en avant un programme, les candidats se lancent dans des attaques plus ou moins masquées visant à discréditer l’adversaire. Un tel prendrait tel autre dans son équipe, lequel serait ceci ou cela… Il aurait dit que… L’argumentaire porte sur les intentions prêtées (ou volées), pas sur les propositions réelles et les actes. J’ai pointé l’importance que risque de jouer un personnage comme Steve Bannon dans la prochaine élection européenne  ; mais ce que Bannon joue à grande échelle (la manipulation, la désinformation, l’attaque personnelle…) est devenu le comportement de base.

    On aurait pu espérer que des élections rectorales dans une université se passent différemment ; les académiques et chercheurs, leurs étudiants, sont supposés...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite