Grève mondiale pour le climat: de fortes rafales de vent annoncées ce vendredi

© Belga
© Belga

La journée de vendredi débutera sous un ciel très nuageux à couvert puisqu’une perturbation se déplacera d’ouest en est, indique l’Institut royal météorologique (IRM). Les pluies seront modérées, mais le temps deviendra déjà plus sec sur l’ouest et le centre en seconde partie de matinée avec le développement de quelques éclaircies.

► Grève mondiale pour le climat : des mobilisations partout en Belgique ce 15 mars

L’après-midi, cette perturbation s’attardera surtout sur l’Ardenne en donnant des pluies plus faibles sous un ciel fort nébuleux. Ailleurs, des éclaircies seront plus probables, particulièrement sur le nord et le nord-est, mais il faudra également composer avec quelques averses. Les températures seront en hausse et atteindront 8 à 14 degrés.

Le vent s’orientera du sud-ouest au secteur ouest, en se renforçant à nouveau pour devenir assez fort à fort avec des rafales pouvant atteindre 75 km/h dans l’intérieur des terres et 85 km/h au littoral.

Météo : les parcs régionaux bruxellois à nouveau fermés vendredi en raison du vent

Grève mondiale pour le climat

De Bruxelles à Gand, en passant par Liège, Mons, Namur ou Anvers, une vingtaine d’actions sont prévues aux quatre coins de la Belgique vendredi à l’occasion de la grève internationale pour le climat, « Global strike for future », initiée par les jeunes du monde entier de Youth for Climate, ayant emboîté le pas à la Suédoise Greta Thunberg. L’appel s’étend cette fois au-delà de la jeunesse, puisque les syndicats notamment ont déjà annoncé leur soutien au mouvement, sans toutefois déposer de préavis général de grève.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les offres de service des libéraux francophones
: «
plus qu’une demande, moins qu’un chantage
»
?

    Négociations: tout le monde freine, même à Bruxelles

  2. ©News

  3. d-20171004-3H7GND 2019-07-11 06:57:30

    Les aides publiques aux aéroports régionaux dopent Ryanair… et les émissions de C02

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: un ostracisme façon {beulemans}

    Un bruxellois mythique

    Zinnekes de tous poils, kiekefretters de toutes plumes, ne m’en veuillez pas de dire tout droit dehors ce que je pense : le parler bruxellois n’est pas une langue. Je veux dire : il n’est pas une langue reposant sur un système linguistique partagé par une communauté de locuteurs, comme le français ou le wallon. Il fait partie de ces codes mixtes, tels le camfranglais ou le francolof en Afrique, qui varient sensiblement d’un locuteur à l’autre.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce zievereir ? Pas une langue, mon bruxellois ? Qu’est-ce que moi je te cause alors ? Qu’est-ce que tu fais avec les Fables de Pitje Schramouille ? Les Flauwskes de Jef Kazak ? La Famille Kaekebroek ? Les marionnettes de Toone ? Et Le mariage de Mlle Beulemans, ça n’est pas du spek pour ton bec, peut...

    Lire la suite

  • Gouvernements escargots

    Cette semaine, si tout va bien, le nouveau gouvernement bruxellois devrait voir le jour. C’est une prouesse en soi : la formation de l’exécutif de la capitale aura nécessité l’accord de six formations politiques, trois francophones et trois néerlandophones, et, dans le débat politique belge, Bruxelles est une Région qui cristallise souvent les tensions entre les premiers et les seconds. Un vrai gouvernement belge, en quelque sorte. Oui, c’est possible. Les Bruxellois entendent depuis quelques jours déjà parler de mobilité, de logement...

    Lire la suite