Grève mondiale pour le climat: de fortes rafales de vent annoncées ce vendredi

© Belga
© Belga

La journée de vendredi débutera sous un ciel très nuageux à couvert puisqu’une perturbation se déplacera d’ouest en est, indique l’Institut royal météorologique (IRM). Les pluies seront modérées, mais le temps deviendra déjà plus sec sur l’ouest et le centre en seconde partie de matinée avec le développement de quelques éclaircies.

► Grève mondiale pour le climat : des mobilisations partout en Belgique ce 15 mars

L’après-midi, cette perturbation s’attardera surtout sur l’Ardenne en donnant des pluies plus faibles sous un ciel fort nébuleux. Ailleurs, des éclaircies seront plus probables, particulièrement sur le nord et le nord-est, mais il faudra également composer avec quelques averses. Les températures seront en hausse et atteindront 8 à 14 degrés.

Le vent s’orientera du sud-ouest au secteur ouest, en se renforçant à nouveau pour devenir assez fort à fort avec des rafales pouvant atteindre 75 km/h dans l’intérieur des terres et 85 km/h au littoral.

Météo : les parcs régionaux bruxellois à nouveau fermés vendredi en raison du vent

Grève mondiale pour le climat

De Bruxelles à Gand, en passant par Liège, Mons, Namur ou Anvers, une vingtaine d’actions sont prévues aux quatre coins de la Belgique vendredi à l’occasion de la grève internationale pour le climat, « Global strike for future », initiée par les jeunes du monde entier de Youth for Climate, ayant emboîté le pas à la Suédoise Greta Thunberg. L’appel s’étend cette fois au-delà de la jeunesse, puisque les syndicats notamment ont déjà annoncé leur soutien au mouvement, sans toutefois déposer de préavis général de grève.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite