Fusillades à Christchurch: le tireur est australien

Le tireur de Christchurch est un australien «terroriste extrémiste de droite et violent», a déclaré le Premier ministre australien., dans le cadre des fusillades visant des mosquées à Christchurch, sur l’île du Sud du pays. Les autorités ont outre trouvé des engins explosifs artisanaux dans des voitures, qui ne présentent toutefois plus une menace.

Au moins 40 personnes sont décédées ce vendredi en Nouvelle-Zélande selon un premier bilan annoncé par la Première ministre néo-zélandaise.

«Quatre personnes sont en garde à vue, trois hommes et une femme», a dit le commissaire Mike Bush, précisant que l’armée avait désamorcé des engins explosifs retrouvés sur les véhicules des suspects avaient été sécurisés.

«Il est clair que c’est un des jours les plus sombres pour la Nouvelle-Zélande», a déclaré la Première ministre néozélandaise lors d’une brève conférence de presse. «C’est un acte d’une violence extraordinaire sans précédent», a-t-elle décrit. Les environs des endroits pris pour cible à Chirstchurch demeurent bouclés, mais le reste de la ville est à nouveau accessible, bien que déserté. La police a demandé aux pratiquants d’éviter les mosquées «partout en Nouvelle-Zélande».

La police indique par ailleurs qu’une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, montrant une attaque du point du vue du tireur, présente des images «extrêmement perturbantes». Les autorités s’attèlent à la faire supprimer et demandent qu’elle ne soit pas partagée.

Dans cette vidéo, un homme se présente comme un Australien de 28 ans. Les services de contre-terrorisme australien et néozélandais collaborent, selon la police de l’Etat du Queensland. Celle-ci est tenue informée par la Nouvelle-Zélande et affirme être dans une région propice à une menace.

Le Premier ministre australien s’est dit horrifié par les évènements survenus dans le pays voisin. La fédération australienne des conseils islamiques a fait part de ses pensées et prières aux victimes et survivants des attaques en Nouvelle-Zélande. La fédération recommande que toutes les mosquées en Australie de faire preuve de vigilance.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Bruxelles-les-Bains a vécu. La faute aux travaux programmés. Et à une volonté de décentralisation.

    Bruxelles-les-Bains, c’est fini: place à Hello Summer

  2. @News

    Antwerp - Standard: Laszlo Bölöni, entre crainte et respect

  3. L’ail des ours fait partie des plantes sauvages dont la consommation est encouragée par l’ASBL Cuisine sauvage.

    Plantes sauvages: un garde-manger gratuit et accessible

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Macron: le prix à payer pour une politique «plus humaine»

    L’intervention d’Emmanuel Macron ce jeudi soir était censée ranimer son quinquennat. Un mandat toujours englué, après deux ans de pouvoir, dans une crise sociale sans fin et une impopularité record. Pas sûr que le but ait été atteint.

    Certes, le moment était grave. Il a su trouver le ton juste pour regretter ses erreurs et retracer un...

    Lire la suite