Deux enfants belges retrouvés morts en Espagne: la mère évoque des «extraterrestres» lors de son interrogatoire

Deux enfants belges retrouvés morts en Espagne: la mère évoque des «extraterrestres» lors de son interrogatoire

Deux enfants belges, un petit garçon de trois ans et demi et sa sœur de cinq mois, ont été retrouvés morts dans la commune espagnole de Godella, en province de Valence. Le contexte de leur décès semble se préciser.

Les faits

C’est la mère de 28 ans qui a conduit jeudi la Garde Civile à l’endroit où les deux enfants étaient enterrés. Les cadavres présentaient des traces de coups, selon El País, qui précise que l’un des corps se trouvait à 75 mètres que le terrain qu’occupait la famille illégalement, et l’autre à 150m.

La mère est considérée comme la principale suspecte dans la mort de ses deux enfants, tandis que son compagnon, un homme de nationalité belge, a été interpellé afin de déterminer son rôle dans la mort des enfants. Il est suspecté d’avoir au moins participé à la dissimulation des corps. Après avoir été arrêté, le père des enfants a déclaré qu’elle avait tenté de noyer les enfants mercredi soir au milieu d’une violente dispute.

Une histoire d’extraterrestres

Selon El Pais, la mère, qui était au chômage, appartient à une riche famille de Rocafort et a opté, depuis son plus jeune âge, pour un mode de vie alternatif. Selon des connaissances, la jeune femme consommait régulièrement de la drogue. Elle et son compagnon souffrent de problèmes psychologiques, ont précisé ces mêmes personnes. La mère a d’ailleurs été soignée dans un centre psychiatrique en 2017.

Lors de son interrogatoire, elle a évoqué la possibilité de ressusciter ses enfants et mentionné les extraterrestres.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  2. belgaimage-91136168-full

    In memoriam: les portraits des victimes du 22 mars

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite