Athlétisme: Jacques Borlée reste coach du 4x400 et s’engage avec les deux ailes de la Ligue belge

Athlétisme: Jacques Borlée reste coach du 4x400 et s’engage avec les deux ailes de la Ligue belge
Photo News

Jacques Borlée restera bien le coach du relais 4x400m, les Belgian Tornados, et a signé un contrat d’entraîneur avec les deux ailes de la Ligue belge d’athlétisme (LRBA), à savoir la LBFA et Vlaamse Atletiekliga. C’est ce que Thomas Lefebvre, président de la LBFA, a annoncé vendredi au terme d’une réunion avec le ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rachid Madrane (PS).

Le contrat porte jusqu’au 31 décembre 2020.

«  Il s’est lié contractuellement aux deux fédérations, c’est une nouveauté, car il entraîne plusieurs athlètes individuellement, dont Jonathan Sacoor qui est affilié à l’aile flamande. Et ce, en soutien du relais 4x400m où il reste coach », a expliqué Thomas Lefebvre. «  Pour le relais, il n’y a pas de changement. Comme maintenant, c’est lui qui fera les propositions de sélection à la commission. »

Au niveau individuel, Borlée s’occupe de plusieurs athlètes de haut niveau, à commencer par ses fils Kevin, Jonathan et Dylan, mais aussi Jonathan Sacoor, Camille Laus et Hanne Claes.

Fin à la polémique

Cette annonce devrait mettre un terme à la violente polémique qui a éclaté entre l’entraîneur des Belgian Tornados et l’aile francophone de la Ligue belge ces dernières semaines. Juste avant l’Euro indoor de Glasgow, la Ligue belge avait voulu faire signer aux athlètes une convention portant sur les droits à l’image et les équipements officiels. Borlée avait fustigé cette convention et critiqué la Ligue dans plusieurs interviews. Après l’Euro, la LBFA avait répliqué via une « lettre ouverte » dans laquelle elle réglait ses compteurs avec l’entraîneur, indiquant qu’il n’était « plus possible de travailler avec lui ». Le climat semble à présent apaisé.

«  À un moment, il faut arrêter, il faut que le sport sorte vainqueur et que l’athlétisme gagne », a expliqué Thomas Lefebvre. «  On espère qu’à présent, on va se concentrer sur le sport. Je peux aller manger un bout avec lui, je n’ai aucun problème à lui parler. On a tous les deux vidé notre sac, il n’y a plus rien dans les armoires », a souri le président de la LBFA.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Athlétisme|Jacques Borlée
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  2. belgaimage-91136168-full

    In memoriam: les portraits des victimes du 22 mars

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite