Manger des œufs augmente le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral, selon une étude

© AFP
© AFP

Une nouvelle étude publiée vendredi aux États-Unis apporte une pierre au débat sur les œufs, tantôt considérés comme bons pour la santé car pleins de protéines, ou mauvais parce qu’ils contiennent du cholestérol.

La nouvelle analyse inclut 30.000 Américains de six études distinctes et est publiée par le Journal de l’Association médicale américaine (Jama). Elle conclut que manger une demi-heure supplémentaire par jour augmente le risque de maladie cardiovasculaire (+6 %) et de mort prématurée (+8 %), dans la période étudiée. C’est relativement faible, surtout qu’une demi-heure quotidien, même si cela semble peu, représenterait un doublement de ce que mange l’Américain moyen.

Séparément, l’étude montre que 300 mg supplémentaires de cholestérol alimentaire par jour accroissent le risque de maladie du cœur de 17 % et de décès prématuré de 18 %. Attention, 300 mg est une grande quantité : cela représenterait un doublement de la quantité quotidienne moyenne mangée par les Américains (un gros oeuf contient environ 186 mg de cholestérol).

Ces travaux semblent donc confirmer que manger des œufs augmente le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Pas moyen d’établir de lien de cause à effet

Mais comme toutes les études de ce type, celle-ci n’a pas les moyens d’établir de lien de cause à effet.

L’étude fournit néanmoins «  assez de données pour déclarer clairement que les œufs et la quantité totale de cholestérol alimentaire sont des facteurs importants de risque de maladie cardiovasculaire, et surtout de mortalité de n’importe quelle cause », a commenté le médecin Robert Eckel dans un éditorial dans Jama.

Mais comme le souligne Tom Sanders, professeur de diététique au King’s College de Londres, ces résultats sont à comparer à une grande étude américaine publiée en 1999 et qui n’avaient trouvé aucun effet -- comme une analyse de 2013 portant sur 3 millions d’adultes publiée dans la revue médicale britannique BMJ. Une étude chinoise récente a même conclu l’inverse.

L’expert pense que les nouveaux résultats ne sont pertinents que pour les États-Unis, où l’habitant moyen mange plus d’œuf et de viande qu’en Europe. « Les œufs, en modération, sont une bonne chose, et c’est ce que disent les consignes diététiques britanniques actuelles », écrit Tom Sanders. Soit trois ou quatre par semaine.

En France, le site mangerbouger.fr dément l’idée qu’il ne faut pas manger plus de deux œufs par semaine : « Vous pouvez donc en manger régulièrement ».

La diététicienne Victoria Taylor, de la British Heart Foundation, insiste que la façon dont on mange l’œuf et avec quoi est aussi importante : mieux vaut poché sur du pain que frit sur le plat avec du bacon.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Plus de 290 personnes ont perdu la vie.

    Attentats au Sri Lanka: une nouvelle plaie ouverte dans l’histoire du pays

  2. Si l’épreuve du CEB peut-être stressante tant pour les parents que pour les élèves, le taux de réussite n’est jamais descendu en dessous de 85,5
%.

    CEB: des stages pour soutenir, motiver, encourager

  3. A Molenbeek, des participants au projet Aircasting ont organisé une manifestation sur la place communale pour sensibiliser la population et les politiques à la pollution de l’air.

    Mesurer la pollution, c’est dans le vent

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite