Accueil Société

Inspirée par #metoo, une femme lève le tabou sur les violences sexuelles en Serbie

Marija Lukic a porté plainte pour harcèlement sexuel contre son ancien patron, le maire tout-puissant d’une petite ville de Serbie, qui lui avait envoyé 15.000 messages inappropriés. Mais le combat contre les violences faites aux femmes est rude dans ce pays très patriarcal où règne un sexisme d’un autre âge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Depuis Sarajevo

Elle a été séquestrée et assaillie dès l’entretien d’embauche. Marija Lukic s’est défendue face au maire de Brus, une petite ville de Serbie centrale. Mais Milutin Jeličić appelé Jutka, 56 ans, l’a attirée dans ses filets en promettant qu’il ne recommencerait pas. La trentaine, mère de deux enfants, la jeune femme ne demandait qu’à le croire, voulant à tout prix échapper au chômage de masse qui gangrène ce pays, l’un des plus pauvres d’Europe. L’homme, qui se vante d’être un proche du président serbe Aleksandar Vucic, est tout-puissant dans sa bourgade de quelques milliers d’habitants. C’est lui qui décide qui peut travailler et à quelle place.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Philippe Arnould, dimanche 17 mars 2019, 9:50

    On verra ce que dira l'enquête. Le nombre d'accusation qui se sont révélées fausses ou tout simplement où l'enquête démontre que le harcelé n'est pas celui qui le prétendait… En attendant, les fausses accusations gachent des vies et nuisent énormément à la crédibilité des vraies victimes…

  • Posté par Callebaut Olivier, lundi 18 mars 2019, 13:52

    Tu peux en citer une?

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs