Attentat en Nouvelle-Zélande: Geens veut une législation forte pour réprimer les messages de haine sur internet

Attentat en Nouvelle-Zélande: Geens veut une législation forte pour réprimer les messages de haine sur internet

Koen Geens se concertera le 25 mars prochain à Bruxelles avec d’autres ministres de la Justice d’Europe occidentale pour une approche répressive commune et plus sévère de la diffusion de messages haineux sur internet, a-t-il indiqué vendredi soir dans l’émission « Terzake » de la VRT.

Le tireur s’est filmé en direct

Avant de passer à l’acte, l’auteur du massacre islamophobe de Christchurch, a publié sur les réseaux sociaux un manifeste clairement islamophobe et il s’est ensuite filmé en direct sur Facebook au moment de commettre son massacre.

Son arrestation a aussi été filmée par un témoin.

Suivre l’exemple de l’Allemagne

Déjà à l’heure actuelle, la diffusion sur le net de messages de haine est suivie de près par les services de police. L’Union européenne a convenu d’un code de conduite avec les grands fournisseurs d’accès pour qu’ils suppriment ce genre de contenu.

« Mais en ce qui concerne la répression, nous n’allons pas encore assez loin, par crainte d’empiéter sur la liberté d’expression, ce que la Cour constitutionnelle m’a d’ailleurs confirmé », a expliqué M. Geens, en référence à un arrêt de l’an dernier qui a annulé une disposition légale visant à criminaliser la diffusion de messages qui incitent au terrorisme.

M. Geens (CD&V) constate que l’Allemagne a déjà décidé de renforcer sa législation, en contraignant les fournisseurs d’accès à supprimer ces contenus sur signalement d’un citoyen, sous peine de lourdes sanctions. La France élabore aussi des projets en ce sens.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charlotte Martin
: «
 Les questions du public sur les vaccins sont légitimes, il faut y répondre clairement et sereinement
».

    Le manque de vaccins fait trébucher le système de santé des Belges

  2. d-20181019-3P6Q92 2018-10-19 16:31:16

    Laurette Onkelinx, la dernière séance: «La politique est gloutonne, j’ai payé le prix fort»

  3. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

Chroniques
  • Un «Stemtest» pour voter en connaissance de cause

    Sa première annonce, il y a quelques semaines, était plutôt hésitante : « Ah oui, le président de parti me murmure que je dois dire explicitement que je suis candidat Premier ministre. » Depuis cette révélation, Jan Jambon, vice-Premier ministre dans le gouvernement précédent, ne cesse de le répéter, d’abord à la presse flamande ; après en français, et même dans un clip lancé sur tous les réseaux sociaux : « Je suis Jan Jambon, et je suis candidat Premier ministre. » Pour Charles Michel, l’actuel Premier ministre, c’est son porte-parole, Georges-Louis Bouchez, qui répond au micro de LN24 : « Charles Michel serait un meilleur Premier ministre, j’en suis certain ». Puis, n’oublions pas Elio Di Rupo, toujours président du PS, qui, déjà en automne 2018, expliquait sur le plateau de Jeudi En Prime qu’« être Premier ministre signifie...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite