Météo: le retour du soleil pour ce week-end

© D.R.
© D.R.

La journée de samedi sera marquée par le retour d’un temps plus sec depuis la frontière française avec éventuellement quelques éclaircies en fin de journée, indique l’Institut royal météorologique (IRM) dans son bulletin matinal. Les maxima oscilleront entre 8 et 14 degrés, sous un vent soutenu.

Samedi, les pluies, encore présentes sur le nord du pays, laisseront place à quelques bruines avant que le temps ne devienne finalement sec à partir de la frontière française. En cours d’après-midi, des éclaircies pourraient même se dessiner. Les maxima seront compris entre 8 degrés en haute Belgique et 13 ou localement 14 degrés dans l’ouest. Le vent sera assez fort, et à la mer fort à parfois très fort, de secteur sud-ouest. Les rafales pourront atteindre 70 km/h, voire 80km/h à la Côte.

Cette nuit, le ciel s’ennuagera depuis l’ouest avec l’arrivée d’une zone de pluie en seconde partie de nuit. Les minima se situeront entre 5 degrés sur les hauteurs de l’Ardenne à 9 degrés dans le centre. Le vent sera généralement assez fort, à parfois fort à la Côte, de sud-ouest, virant à l’ouest-sud-ouest à l’arrière de la perturbation. Des rafales de 60 à 70 km/h seront possibles.

Dimanche et lundi, des éclaircies alterneront avec des champs nuageux, parfois porteurs de quelques giboulées. Les maxima se situeront entre 8 ou 9 degrés dans le centre.

►Nos prévisions météo, région par région

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

  3. Image=d-20171222-3JPRY5_high

    Le bulletin de Theo Francken: 51%

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite