Tirreno-Adriatico: le Belge Laurens De Plus (Jumbo-Visma) après sa chute et malgré les éraflures : «Je repars plein gaz demain...»

Tirreno-Adriatico: le Belge Laurens De Plus (Jumbo-Visma) après sa chute et malgré les éraflures : «Je repars plein gaz demain...»
Belga

Laurens De Plus s’est retrouvé au sol, tout comme son coéquipier allemand Tony Martin, samedi lors de la quatrième étape de la course des deux mers Tirreno-Adriatico (WorldTour). Martin a chuté le premier, à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, puis ce fut au tour de De Plus, quelques mètres plus loin. Tous deux ont pu poursuivre leur route, mais le Belge a dû céder son beau maillot blanc de meilleur jeune au Néerlandais Sam Oomen (Sunweb).

«Ça va», a-t-il néanmoins lancé à sa descente de machine, malgré les éraflures à la cuisse droite, au coude et à l’épaule. «Je repars plein gaz demain...»

Néerlandais Koen Bouwman abandonne

L’équipe Jumbo-Visma a par contre perdu en route le Néerlandais Koen Bouwman, qui a dû mettre définitivement pied à terre en raison de douleurs au dos.

Deuxième de l’étape derrière le Kazakh d’Astana Alexey Lutsenko, le chef de file Primoz Roglic a en revanche réalisé une excellente opération, en se rapprochant grâce aux bonifications à sept secondes du Britannique Adam Yates (Mitchelton Scott), le porteur du maillot bleu de leader, troisième.

Primoz Roglic favori

Avec encore au programme une étape au parcours accidenté dimanche, une autre qui devrait sourire aux sprinters lundi, et le contre-la-montre de lundi, le Slovène semble bien armé pour lutter jusqu’au bout pour la victoire finale, voire l’emporter.

Il est en effet a priori meilleur dans l’exercice en solitaire que le Britannique, alors que le retard du spécialiste néerlandais de la discipline Tom Dumoulin (Sunweb), troisième du général, est de 50 secondes.

«Ce fut une longue et difficile étape», a avoué Roglic. «Bien sûr, vous voulez toujours gagner, mais la deuxième place n’est pas à dédaigner non plus. Je réalise une bonne affaire au classement, et je prends un temps précieux à de nombreux concurrents. Personne n’est bien sûr jamais à l’abri d’une mauvaise journée, mais ma forme est bonne, et je ferai tout pour gagner ce Tirreno. L’équipe est très forte, et tout le monde fait son travail à la perfection. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les Français pourraient devoir travailler plus longtemps pour accéder à la pension.

    Macron enjoint aux Français de travailler plus

  2. © Belga.

    Elections: nonante-cinq députés et deux ministres s’en vont

  3. @Belga

    Antwerp - Standard: un vrai choc pour l’Europe

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Pour lutter contre la peur du vaccin, l’humain doit primer

    Certes, bien des nations nous envient notre système de santé. Son excellence académique, son équipement de haut niveau, sa densité sont des réalités incontestables. Mais le système gémit sous les coups de boutoir de la crise. Pénurie de médecins et d’infirmières, restriction des soins, fusions d’établissements : le futur ne se dessine pas en rose au fil des 121 indicateurs livrés par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE)....

    Lire la suite