ATP Indian Wells: Federer espère que « ce n’était pas sa dernière chance de jouer contre Nadal»

ATP Indian Wells: Federer espère que « ce n’était pas sa dernière chance de jouer contre Nadal»
Photo News

Roger Federer a fait part samedi à Indian Wells de sa déception de ne pas avoir pu affronter son grand rival Rafael Nadal en demi-finale : «J’espère vraiment que ce n’était pas notre dernière chance de jouer l’un contre l’autre», a-t-il confié.

«C’est un drôle de sentiment, je suis bien sûr content d’être en finale, mais je ne voulais pas arriver en finale comme ça, sur un forfait de Rafa», a déclaré Federer, qualifié pour sa cinquième finale de suite dans le tournoi californien.

La demi-finale du Masters 1000 d’Indian Wells aurait dû être le 39e affrontement entre deux des meilleurs joueurs de l’histoire.

Mais Nadal, qui mène 23 victoires à 15 au bilan de leurs confrontations, a déclaré forfait en fin de matinée à cause d’une blessure au genou droit.

Vraiment décevant

«On m’avait dit qu’il s’était bien échauffé et qu’il frappait super fort. Mais il m’a envoyé un SMS pour me dire qu’il ne pourrait pas jouer (...) C’est vraiment décevant, car je joue bien, il jouait bien lui aussi, sans doute son meilleur tennis depuis longtemps, mais il connaît bien les douleurs au genou et s’il avait pu jouer, il l’aurait fait», a souligné le N.4 mondial.

«On a tellement eu de matches épiques, je suis conscient que chacun de nos duels pourrait être le dernier. J’espère vraiment que ce n’était pas notre dernière chance de jouer l’un contre l’autre», a reconnu le vainqueur de vingt tournois du Grand Chelem.

Federer, 37 ans, et Nadal, 32 ans, ne se sont plus retrouvés face à face depuis la finale du Masters 1000 de Shanghai en octobre 2017.

Le Suisse a remporté leurs cinq derniers affrontements.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • ©Photonews

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Que de regrets pour Elise Mertens à Stuttgart!

  • @Belga

    Équipe belge de Fed Cup: désespoir et des espoirs

  • @News

    Par A Monte-Carlo, Yves Simon

    ATP - WTA

    Rendez-vous en terre inconnue…

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le gouverneur Schmitz a rendu un verdict qui entrainera de nouvelles élections d’ici l’été, normalement...

    Neufchâteau: le retour aux urnes attendu est confirmé

  2. JP Marielle

    Marielle, cette voix de timbré!

  3. Abdelhamid Abaaoud était traqué par les services de renseignements du monde entier. Il a pourtant pu commettre les attentats de Paris.

    Terrorisme: comment les renseignements français ont traqué Abaaoud

Chroniques
  • Grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Pour lutter contre la peur du vaccin, l’humain doit primer

    Certes, bien des nations nous envient notre système de santé. Son excellence académique, son équipement de haut niveau, sa densité sont des réalités incontestables. Mais le système gémit sous les coups de boutoir de la crise. Pénurie de médecins et d’infirmières, restriction des soins, fusions d’établissements : le futur ne se dessine pas en rose au fil des 121 indicateurs livrés par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE)....

    Lire la suite