Accueil Monde France

Macron à propos des saccages par des gilets jaunes à Paris: «Tous ceux qui étaient là se sont rendus complices»

Emmanuel Macron est rentré plus tôt que prévu du ski.

Temps de lecture: 1 min

Emmanuel Macron a affirmé samedi soir vouloir prendre « des décisions fortes, complémentaires » pour que les violences qui ont émaillé l’acte 18 des gilets jaunes à Paris « n’adviennent plus », lors d’un point de situation à la cellule de crise du ministère de l’Intérieur.

« Des gens qui veulent détruire la République »

« Beaucoup de choses ont été faites depuis novembre mais très clairement, la journée d’aujourd’hui montre que sur ces sujets-là et ces cas-là, nous n’y sommes pas », a ajouté le président rentré plus tôt que prévu de son week-end de ski. Il a estimé que « tous ceux qui étaient là se sont rendus complices  » du saccage des Champs-Elysées.

Après avoir vandalisé Le Fouquet’s à Paris, les gilets jaunes y boutent le feu

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 17 mars 2019, 16:44

    Comment Castaner est encore en place, c'est un mystère.

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 17 mars 2019, 16:27

    Et bien bravo, les gars, féliciations! L'image de la Belgique en France était déjà déplorable et quelques sombres crétins de chez nous viennent d'en ajouter une couche.

  • Posté par Remacle José, dimanche 17 mars 2019, 7:19

    Sidéré par les réactions. Pour moi, ce qui s'est passé à Paris est Ignoble!. Bien sûrs que les manifestants sont indirectement complices. Depuis le début il y a eu des violences et des destructions. Quant à la police elle est plus à plaindre qu'à blâmer. Pourquoi les manifestants vont-ils au contact? Si on leur bloque l'accès à certains endroits, pourquoi est-ce justement là qu'ils veulent aller? Le mouvement est complètement discrédité! D'autre part comment ce mouvement a-t-il débuté? A cause de la hausse des carburants( et aussi du 80 km/h) On a osé touché à la "voiture" ! ?

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 17 mars 2019, 16:43

    Ça vient de bien plus loin que la taxe sur les carburants et le 80km/h. Ça, c'est juste la goutte qui fait déborder le vase. Ça fait longtemps que la France va mal; plusieurs décénies même. Qu'on se rappelle la fameuse "fracture sociale" de Chirac dans les années '90. En fait de fracture sociale, c'est véritablement une fracture démocratique qui se généralise depuis, entre les dirigeants et les dirigés. En France, la fracture est aggravée par le système de la Ve République voulue à l'époque par De Gaule pour stabiliser la France. Mais la combinaison d'un suffrage majoritaire des assemblées, elles mêmes sans pouvoirs et aux ordres d'un exécutif fort, personnalisé par un hyper-président aux pouvoirs quasi-illimités durant son mandat, et une toujours trop forte centralisation de tous les pouvoirs sur Paris façonne un cocktail qui ne peut qu'être explosif. Sortir Macron ou démettre l'assemblée ne servira à rien si le système ne change pas fondamentalement. Il faut à la France une VIe République et quelqu'un pour l'incarner, un De Gaule du 21e siècle. Macron avait cette opportunité, en plus de la carrure et de l'intelligence, mais en admettant même que cela était son intention, qu'il y ait même pensé, son heure est passée. Aujourd'hui, quoi qu'il dise, quoi qu'il fasse, ça ne servira à rien; plus personne ne l'écoute.

  • Posté par Van Schouwburg Jean-michel, dimanche 17 mars 2019, 5:18

    La police aussi , du moins une bonne partie d'entre elle. Castaner , le Préfet . De la part d'un certain nombre de policiers , il y a plus que des dérapages : des actes délibérés de violence illégale à l'encontre de citoyens perpétrés au vu de tous et restés sans aucune réaction des responsables gouvernementaux , policiers et judiciaires. Cela ne fait qu'exacerber la violence. S'il y a sûrement des citoyens expressément violents coupables d'actes plus ou moins prémédités, une partie importante de cette violence des G.J. est suscitée par l'attitude des autorités et la violence des très- nantis , ultra riches , multinationales etc... et de tous ceux qui les relaient. Dois - e rappeler que si nous , travailleurs bénéficions de droits, de libertés et de la sécurité sociale , c'est parce que les travailleurs et les gens du peuple ont exercé cette violence et l'ont subie de manière injuste au XIX et au XXème siècle !! Ce sont ces droits et avantages sociaux auxquels s'attaquent aujourd'hui les très nantis, les multinationales etc... avec l'aide de Macron , Trump, et compagnie

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une