Accueil Monde France

Gilets jaunes: les photos d’Emmanuel Macron souriant pendant son week-end de ski font polémique

Une nouvelle erreur de communication pour le président.

Temps de lecture: 2 min

Mitraillé par l’opposition qui dénonce «l’incompétence» de l’exécutif, Emmanuel Macron a dû écourter son week-end de ski samedi et promis des «décisions fortes» en réponse aux dégâts commis sur les Champs-Elysées lors de l’acte 18 des «gilets jaunes».

«Nous avons aujourd’hui des gens qui essayent par tous les moyens (...) d’abîmer la République pour casser, pour détruire au risque de tuer», a affirmé le chef de l’Etat venu à la cellule de crise du ministère de l’Intérieur pour faire le point de nouvelles scènes de violences rappelant des épisodes précédents du mouvement social.

► Macron à propos des saccages par des gilets jaunes à Paris : « Tous ceux qui étaient là se sont rendus complices »

Une mise au point en fin de soirée alors que l’opposition de droite à tiré toute la journée à boulets rouges sur l’exécutif, fustigeant «l’incompétence» du président dont les photos prises vendredi le montrant souriant sur les pistes de ski ensoleillées de la Mongie tournaient en boucle dans les médias et sur les réseaux sociaux samedi.

© AFP
© AFP

«Comment peut-on imaginer dans un autre pays de telles scènes de chaos avec le président de la République qui continue de skier ? C’est une question de positionnement, à la fois Paris qui brûle et à la fois le président à la Mongie», a dit Laurence Sailliet, porte-parole de LR, à BFMTV qui juxtaposait les photos du président et des Champs-Elysées pillées et saccagées.

«Il y a effectivement une erreur» de communication du président, a reconnu la députée Isabelle Florennes, du MoDem, allié du parti présidentiel, soulignant que «l’image n’est pas bonne».

© AFP
© AFP

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Tuytschaver Andre, dimanche 17 mars 2019, 18:22

    Il me semble qu'à la base de ces exactions il y a énormément de jalousie, la désinformation fascisante a fait le reste.

  • Posté par Dachy Bernard, dimanche 17 mars 2019, 14:16

    Ah c'est vrai, j'oubliais le coup du CO2 N'empêche que bruler le Fouquet's et le kiosque à journaux du buraliste qui n'était qu'après tout un commerçant exploiteur, ce n'est pas non plus très bon pour la planète Que ferons-nous, après avoir décrié le seul rempart aux élections contre l'extrême droite, nous constaterons amers qu'il sera trop tard et que Mme Le Pen sera le président des "vrais français", de "ceux qui souffrent réellement", ...

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 17 mars 2019, 13:26

    Curieux que personne n'ait encore fait l'analogie entre ces images et celles d'Hitler au Nid d'Aigle à Berchtesgaden

  • Posté par Dachy Bernard, dimanche 17 mars 2019, 13:25

    Cela devient vraiment ridicule Tout citoyen lambda va au ski et on trouve cela normal Il n’est pas à Courchevel ni à Megeve A croire qu’il faut nécessairement porter un gilet jaune, éructer des messages simplistes et populistes pour être crédible

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 17 mars 2019, 14:00

    Emmanuel Macron n'est pas "n'importe qui". Il est le Président de la République. Il est au ski, tout souriant, alors que la France est la veille d'un nouveau samedi "Gilets Jaunes" dont on devait supposer qu'il ne serait pas calme. De plus, le nombre de "citoyens Lambda" qui peuventt se payer des vacances au ski n'est de toutes évidences pas si élevé que cela. Ça reste un loisir bourgeois. On peut aisément calculer le CO2 qui est parti dans l'atmosphère par ce déplassement (avec toute son équipe de sécurité), puisqu'ils ne s'y sont pas rendus à pieds, ni même en train. Et ce le même jour d'une manifestation majeur pour le climat, en plus! La critique du Roi Soleil qui se prélasse tout sourires au ski alors que Paris brûle (ou est en passe de brûler) est donc bien fondée. C'est une nouvelle faute de communication, c'est indéniable. Qui symbolise en plus très bien la distance, le gouffre béant même, qu'il y a entre ce Président "Jupitérien" et le reste de la France, loin, très loin sous lui.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une