Elections 2019: Pascal Smet tirera la liste one.brussels-SP.A à Bruxelles

Elections 2019: Pascal Smet tirera la liste one.brussels-SP.A à Bruxelles

Pascal Smet tirera la liste «one.brussels-sp.a» pour la Région bruxelloise tandis qu’Hannelore Goeman sera tête de liste pour la Région flamande, a-t-il été annoncé dimanche lors du congrès du lancement du projet alliant les deux formations à Tour & Taxis.

One.brussels plaide pour une Région bruxelloise renforcée, avec une seule ville, au lieu des 19 communes, une seule zone de police, un seul CPAS mais aussi un seul réseau officiel pour l’enseignement, qui pourrait organiser un enseignement bilingue. Il n’y aurait également qu’un seul guichet auquel s’adresser pour trouver une crèche ou une accueillante d’enfants.

«One.brussels signifie plus que la nécessité d’aller vers une ville», a déclaré Pascal Smet. Cela représente également «une ville présente pour ses habitants, pour tout un chacun. Avec une administration efficace et plus de services dans les quartiers. Il s’agit également d’une politique de mobilité unique, qui donne davantage de place aux cyclistes, aux piétons et prodigue un air pur ainsi qu’une vision unique du développement urbain au lieu de 19», a poursuivi l’actuel ministre bruxellois de la Mobilité. «Nous pourrions ainsi économiser 940 millions d’euros.»

« Nous agissons »

Dans son discours, Pascal Smet a également dressé son bilan de la législature: deux fois plus de cyclistes, un nombre record de passagers de la Stib (417 millions), un investissement record dans les transports publics (5,2 milliards d’euros), l’achat de 289 bus électriques et hybrides, la zone de basses émissions... «Certains parlent, nous agissons», a-t-il affirmé, insistant sur le fait que le travail n’était pas terminé.

«Nous avons une équipe de 29 Bruxellois engagés (...). C’est une des listes les plus diverses tant en termes d’expérience que d’âge, avec plus de femmes que d’hommes et plus de la moitié de nouvelles têtes», s’est réjouie la tête de liste pour la Flandre Hannelore Goeman.

Pour la Région bruxelloise, la liste sera tirée par Pascal Smet, suivi d’Els Rochette (indépendante) et de Fouad Ahidar, vice-président du parlement bruxellois.

Pour la Région flamande, Hannelore Goeman sera tête de liste, suivie d’Alan De Bruyne et Zeynep Balci.

>Elections 2019: le PS approuve sa liste européenne emmenée par Paul Magnette

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Bruxelles-les-Bains a vécu. La faute aux travaux programmés. Et à une volonté de décentralisation.

    Bruxelles-les-Bains, c’est fini: place à Hello Summer

  2. @News

    Antwerp - Standard: Laszlo Bölöni, entre crainte et respect

  3. L’ail des ours fait partie des plantes sauvages dont la consommation est encouragée par l’ASBL Cuisine sauvage.

    Plantes sauvages: un garde-manger gratuit et accessible

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Macron: le prix à payer pour une politique «plus humaine»

    L’intervention d’Emmanuel Macron ce jeudi soir était censée ranimer son quinquennat. Un mandat toujours englué, après deux ans de pouvoir, dans une crise sociale sans fin et une impopularité record. Pas sûr que le but ait été atteint.

    Certes, le moment était grave. Il a su trouver le ton juste pour regretter ses erreurs et retracer un...

    Lire la suite