Etats-Unis: la bourde de Joe Biden qui annonce sa candidature à la présidentielle de 2020... avant de se rétracter

© AFP
© AFP

Combatif... et gaffeur: Joe Biden s’est gardé d’officialiser sa candidature à la Maison Blanche attendue par de nombreux électeurs démocrates, samedi dans le Delaware, mais un lapsus pourrait suggérer une annonce prochaine.

Face à un millier de militants à Dover, dans l’Etat qu’il a représenté pendant plus de trente ans au Sénat, l’ancien vice-président de Barack Obama a semblé huiler un discours de présidentiable, en reprenant en partie un texte prononcé mardi à Washington devant des pompiers. A 76 ans, celui qui avait passé son tour en 2016 en raison du décès d’un de ses fils s’est montré combatif. Prêt à en découdre avec Donald Trump.

Un lapsus révélateur ?

Mais, fidèle à sa réputation de gaffeur, il a commis un lapsus peut-être révélateur. «On me dit que je suis critiqué par la nouvelle gauche. Je suis le plus progressiste de tous ceux qui sont candidats à la présidence», a-t-il lancé avant de rectifier: «de tous ceux qui seraient candidats».

L’auditoire a bien noté, certains spectateurs entonnant: «Vas-y Joe, vas-y!». «Je ne l’ai pas fait exprès», a-t-il répliqué en souriant, avant de reprendre son sérieux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous