Vainqueur de Paris-Nice, Egan Bernal veut «garder les pieds sur terre»

Photo News
Photo News

Bernal a dû batailler jusque dans les derniers mètres pour s’offrir la victoire finale. Son compatriote Nairo Quintana, troisième au départ de l’étape à 46 secondes, a attaqué à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée, créant un groupe de 12 hommes en tête. « Quand plusieurs coureurs ont commencé à attaquer, je n’ai pas pu les suivre mais je comptais de toute façon sur mon équipe que je savais très solide », a expliqué Bernal. « Alors ça n’a pas été si difficile de rester calme, je crois en eux. L’équipe tout entière a roulé très fort à l’avant. On savait que c’était le dernier jour et qu’il fallait tout donner. Quintana a été très fort, mais nous avions Kwiatkowski, Sosa, Tao. Quand il a accéléré, j’ai hésité à le suivre mais je me serais retrouvé tout seul, j’ai préféré rester calme. Nicolas Portal connaît par cœur tous les détails de cette course, il maîtrise les vents, les routes, les écarts… Dans le final nous savions qu’avec mon avantage de 45 secondes j’étais à l’abri. »

Bernal pense à présent à la suite de sa saison. « Maintenant je vais me concentrer sur le Tour de Catalogne, et il sera temps de préparer le Giro. Ce sera mon premier grand Tour en tant que leader, alors je veux juste en profiter. Je ne préfère pas me demander si je peux gagner ou non. J’ai 22 ans, je suis jeune, je dois apprendre… et garder les pieds sur terre. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Il n’avait plus couru depuis le Tour mais Rohan Dennis avait surclassé tout le monde à Harrogate.

    Par Eric Clovio

    Route

    Rohan Dennis, dernier atout de l’armada Ineos

  • Mathieu van der Poel, lauréat à Namur en 2018.

    Par E.C.

    Cyclo-cross

    Cyclo-cross: Namur, manche mondiale «piégée»

  • Itw croisée Monfort-Bulens ©DOMINIQUE DUCHESNES

    Par Stéphane Thirion

    Cyclisme

    Gérard Bulens à Maxime Monfort: «Tu as a tout pour devenir un Patrick Lefevere»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

  2. Bart De Wever.

    Crise politique : à quoi joue la N-VA?

  3. Liverpool pourra compter sur Mané et Van Dijk pour ne pas être le premier tenant du titre éliminé en phase de poules depuis 2012.

    Ligue des champions: plusieurs grands d’Europe en danger

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    Faux !...

    Lire la suite