Violences à Paris lors de l’acte 18 des gilets jaunes: Matignon admet des «dysfonctionnements»

Image d’illustration ©AFP
Image d’illustration ©AFP

Le gouvernement a admis des «  dysfonctionnements » dans le dispositif de sécurité mis en place samedi à Paris, où une partie des Champs-Elysées a été saccagée lors de l’acte 18 des gilets jaunes, et Edouard Philippe fera «  ses propositions d’adaptation à Emmanuel Macron lundi à 11H30 », a annoncé Matignon.

► Gilets jaunes: sept Belges interpellés lors de la manifestation qui a dégénéré à Paris samedi

«  L’analyse des événements d’hier met en évidence qu’il s’est révélé insuffisant dans son exécution pour contenir ces violences et éviter les agissements des casseurs. Il faut tirer toutes les conséquences de ces dysfonctionnements », a ajouté dimanche Matignon, à l’issue d’une réunion du chef du gouvernement avec les ministres de l’Intérieur Christophe Castaner et de la Justice Nicole Belloubet ainsi que le secrétaire d’Etat Laurent Nunez.

«  Notre dispositif avait été profondément adapté à la suite des événements du 1er décembre », ajoute Matignon, en référence à un premier pic de violences avait été atteint en marge du mouvement social des « gilets jaunes ».

Acte XVIII des gilets jaunes: le chaos à Paris

Une violence inacceptable

Le Premier ministre « fera ses propositions d’adaptation au président de la République demain à 11H30 pour renforcer la doctrine et s’assurer à tout moment de la fermeté de son exécution. Les annonces seront faites dans les heures suivantes », précise encore Matignon.

Le gouvernement dénonce une nouvelle fois des «  événements d’une violence inacceptable contre les biens et des personnes » qui « doivent être condamnés avec la plus grande fermeté ». «  Ils sont le fait de casseurs, de pillards, d’incendiaires, et tous ceux qui encouragent de tels actes sont leurs complices », juge Matignon.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

  2. Bart De Wever.

    Crise politique : à quoi joue la N-VA?

  3. Liverpool pourra compter sur Mané et Van Dijk pour ne pas être le premier tenant du titre éliminé en phase de poules depuis 2012.

    Ligue des champions: plusieurs grands d’Europe en danger

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    Faux !...

    Lire la suite