Accueil Belgique

Canicule: sur le viaduc d’Herstal, les travailleurs devront bien s’hydrater

Les hommes qui travaillent sur les chantiers autoroutiers sont particulièrement exposés lors de fortes chaleurs. Reportage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Casque blanc vissé sur la tête, chasuble jaune fluo sur le dos et chaussures de sécurité aux pieds, Brian, aide son copain grutier à ajuster un imposant bloc en béton sur le viaduc d’Herstal en travaux. Le thermomètre affiche déjà 30° en ce mardi après-midi. Il atteindra les 37 d’ici la fin de semaine. Peu importe pour les ouvriers voiristes. Les délais pour la rénovation du monstre de béton et d’asphalte doivent être tenus.

« Je ne crains pas la chaleur, affirme Brian. Finalement, on est souvent confronté à des pics durant l’été. Le matin, j’embarque ma bouteille de deux litres d’eau et j’essaie de ne pas manger trop gras durant ces périodes. Depuis quatre ans que je travaille dans le secteur, je n’ai jamais eu le moindre malaise. Mais je n’ai que 27 ans. C’est peut-être plus difficile pour des collègues plus âgés. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs