Orlando Sa, buteur victorieux face à Waasland-Beveren: «Je me sens plus léger»

Orlando Sa, buteur victorieux face à Waasland-Beveren: «Je me sens plus léger»
Photo News

Moussa Djenepo qui remet le Standard dans le sens du match à l’occasion de la clôture de la phase classique, c’est du déjà-vu pour les supporters du Standard. «  La saison passée à Ostende, nous étions menés 2-0 et nous avons pourtant gagné. Et même si Beveren a mis trois buts, pourquoi n’aurions-nous pas pu refaire notre retard ? Oui, cela a donné un match dingue. Nous étions chez nous et nous sommes menés 0-3, il fallait réagir » Il y a douze mois, le Malien avait égalisé à la Côte pour ramener les Rouches dans les playoffs 1. Avec son doublé, il a cette fois contribué à mettre les Rouches à 5 points de Genk sur la ligne de départ.

«  Je suis là, je peux aider l’équipe, je ne vais pas baisser les bras », tempère-t-il. «  J’avais fait des efforts les semaines précédentes pour revenir de ma blessure. Je suis allé à fond pour marquer. Et je l’ai fait. Je n’avais plus joué depuis longtemps. Je reviens petit à petit, je ne suis pas encore à 100 %, je sais que je peux mieux mais je vais me battre pour récupérer ma forme. Dans ces playoffs, on va y aller étape par étape. Le titre, on ne va pas y penser maintenant mais on va travailler pour aller au sommet. »

Le plus heureux de tous était logiquement Orlando Sa qui tient enfin son premier but en championnat de Belgique depuis le 18 février 2018 (1-1 à Charleroi). « C’est un but qui a procuré beaucoup d’émotion. J’ai attendu si longtemps, je veux le partager avec tous ceux qui ont toujours cru en moi. Cette saison a été difficile pour moi sur le terrain comme en dehors, j’ai vécu des moments compliqués, pas seulement à cause des blessures ou de l’absence de but. Je suis resté disponible pour l’équipe mais ce but est plus qu’une simple rose. Il va me donner la force et la motivation pour revenir à la maison et me réveiller ce lundi avec cette envie de poursuivre dans les playoffs. Ce but enlève quelques kilos de mes épaules. Je dis merci aux fans parce que j’ai senti qu’ils étaient toujours derrière moi : je promets de continuer pour être meilleur dans les playoffs. Lors de ma première saison, j’ai marqué beaucoup de buts mais la plupart étaient secondaires. Cette saison, je n’en mettrai peut-être que quelques-uns mais leur poids sera plus conséquent. Mes premiers playoffs sont une grosse motivation pour aider l’équipe. Je serai content si l’un ou l’autre but nous aident à devenir champion. »

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Victor Osimhen a inscrit deux buts absolument somptueux.

    Par Maxime Stévenne

    Charleroi

    SC Charleroi: Victor Osimhen plus fort qu’Ezekiel

  • ©News

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Le Sporting de Charleroi est à nonante minutes de l’Europe

  • ©News

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    Les bulletins des Zèbres: un Osimhen cinq étoiles offre la finale

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. IN_SS_2405migraine (2)

    Tous les maux de tête sont-ils des migraines?

  2. Dick Rodgers, 71 ans, milite en faveur de l’Europe, en terres pro-Brexit.

    Royaume-Uni: les élections européennes au Royaume-Uni fleurent bon la désillusion des citoyens

  3. Brad Pitt, Quentin Tarantino, Margot Robbie et Leonardo DiCaprio ont rendu fous les festivaliers, journalistes, photographes, cinéphiles.

    Brad Pitt à Cannes: «En août 1969, Hollywood a perdu son innocence»

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite