Accueil Culture Musiques

L’étoile Bowie brille plus que jamais dans les bacs

David Bowie décédé, les gens se ruent sur ses disques. Mais dès avant l’annonce de sa mort, son dernier album était épuisé dans nombre d’enseignes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le phénomène n’est évidemment pas nouveau. Une fois son artiste favori parti rejoindre les étoiles, les disquaires sont généralement pris d’assaut. Idem aussi chez les magasins de seconde main. « Nous n’aurons plus aucun Bowie d’ici samedi » avance Yvan Vanrechem chez Pêle-Mêle Ixelles. « En général, l’effet s’étend sur une semaine après le décès. Je dirai que nous en avons vendus une bonne dizaine de cd’s. Des albums comme Lodger, Heroes et des compilations ».

Au Pêle-Mêle du centre-ville, l’effet est moindre. « Nous avons écoulé quelques albums et vinyles de l’artiste » explique Nico Morin. « Ceci dit, je ne remarque pas que nous en écoulons beaucoup plus même si la demande est là, c’est inévitable pour quelqu’un de cette envergure ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs