Fusillade dans un tram à Utrecht: la police prend en compte «un éventuel motif terroriste»

Plusieurs personnes ont été blessées lundi dans une fusillade dans un tramway dans la ville néerlandaise d’Utrecht, a annoncé la police, qui a déployé une unité antiterroriste sur les lieux selon les médias locaux. La police tient «  compte d’un éventuel mobile terroriste », a-t-elle indiqué.

«  Fusillade sur la place du 24 octobre. Plusieurs blessés signalés. Une opération de secours est en cours », a déclaré la police dans un tweet, précisant qu’il s’agissait «  d’une fusillade dans un tramway » et que plusieurs hélicoptères médicaux ont été déployés.

Il y aurait un mort

Au moins une personne a été tuée lors d’une fusillade dans un tramway dans la ville néerlandaise d’Utrecht, a rapporté lundi l’agence de presse néerlandaise ANP.

La victime était recouverte d’un drap et gisait sur la voie entre deux wagons, a rapporté un journaliste d’ANP qui s’est rendu sur place. L’information n’a pas été confirmée officiellement par la police.

► Plusieurs blessés dans une fusillade dans un tram à Utrecht (photos)

le niveau d’alerte dans la province d’Utrecht placé au plus haut

Le niveau d’alerte dans la province d’Utrecht (Pays-Bas) a été placé, pour la première fois, au plus haut possible, lundi, à la suite d’une fusillade dans un tram.

► Le centre de crise en Belgique suit la situation à Utrecht de près

La police a par ailleurs confirmé que le tireur présumé est en fuite. Elle n’exclut pas qu’il y ait plusieurs tireurs impliqués.

Un témoin a évoqué au micro de la chaîne régionale RTV Utrecht que quatre hommes avaient tiré sur une femme dans le tram.

Selon d’autres sources, la police rechercherait une voiture rouge.

©AFP
©AFP

Nos dernières informations en direct

Sur mobile.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fusillade à Utrecht|Blessures|Belgique
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le lancement de l’appareil était attendu vendredi.

    En voulant se battre sur tous les fronts, Samsung joue un jeu très risqué

  2. «
Le Soir
» obtient une moyenne de 62
%.

    Le bulletin de la Fédération Wallonie-Bruxelles: les notes des ministres

  3. file3-1

    RTBF: «Le mot élection fait peur aux jeunes»

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • L’école bilingue, une idée à tester

    Au Royaume des trois langues nationales, le multilinguisme devrait être un atout cultivé dès la maternelle… Et pourtant, pas une école bilingue (pour ne pas dire trilingue) dans l’enseignement subventionné, pas même à Bruxelles. La faute au contexte communautaire qui a conduit, des lois linguistiques de 1963 à la communautarisation de l’enseignement en 1988, au cloisonnement hermétique de mondes unilingues francophone et néerlandophone, y compris dans la capitale.

    ...

    Lire la suite