D1A: Standard – Antwerp et Genk – Anderlecht pour débuter les Playoffs 1, le premier clasico prévu le 12 avril à Liège

©Photonews
©Photonews

La première journée des playoffs 1 pour le titre de champion de Belgique opposera le Standard à l’Antwerp, le vendredi 29 mars. Le programme a été dévoilé ce lundi au siège de l’Union belge de football. Samedi, Genk recevra Anderlecht et, dimanche, le Club Bruges jouera face à La Gantoise. Lors de la deuxième journée, les trois affiches seront Antwerp/Genk, La Gantoise/Standard et Anderlecht/Club de Bruges.

Les playoffs de Pro League réunissent Genk (32 points), le Club Bruges (28), le Standard (27), Anderlecht (26), La Gantoise (25) et l’Antwerp (25) et débutent le week-end des 29, 30 et 31 mars après la trêve internationale.

Tous les matches de la 10e et dernière journée seront joués le dimanche 19 mai à 18h00. Le Club de Bruges sera opposé à l’Antwerp, La Gantoise accueillera Anderlecht et Genk défiera le Standard.

Pierre François, le directeur général de la Pro League, a confirmé aussi que la technologie video de la ligne des hors-jeu sera d’application pour ces Playoffs 1.

Le calendrier du Standard :

Le calendrier d’Anderlecht :

Le calendrier complet des Playoffs 1 :

1ère journée :

29 mars : Standard – Antwerp (20h30)

30 mars : Genk – Anderlecht (20h30)

31 mars : FC Bruges – La Gantoise (18h00)

2ème journée :

2 avril : Antwerp – Genk (20h30)

3 avril : La Gantoise – Standard (20h30)

4 avril : Anderlecht – FC Bruges (20h30)

3ème journée :

6 avril : Genk – La Gantoise (20h30)

7 avril : Anderlecht – Antwerp (18h00)

8 avril : FC Bruges – Standard (20h30)

4ème journée :

12 avril : Standard – Anderlecht (20h30)

13 avril : La Gantoise – Antwerp (20h30)

14 avril : Genk – FC Bruges (18h00)

5ème journée :

19 avril : Standard – Genk (20h30)

21 avril : Anderlecht – La Gantoise (18h00)

22 avril : Antwerp – FC Bruges (14h30)

6ème journée :

26 avril : Antwerp – Standard (20h30)

27 avril : La Gantoise – Genk (20h30)

28 avril : FC Bruges – Anderlecht (18h00)

7ème journée :

3 mai : Genk – Antwerp (20h30)

5 mai : Anderlecht – Standard (14h30)

5 mai : La Gantoise – FC Bruges (18h00)

8ème journée :

10 mai : Standard – La Gantoise (20h30)

12 mai : Antwerp – Anderlecht (14h30)

12 mai : FC Bruges – Genk (18h00)

9ème journée :

16 mai : Anderlecht – Genk (20h30)

16 mai : Standard – FC Bruges (20h30)

16 mai : Antwerp – La Gantoise (20h30)

10ème journée :

19 mai : FC Bruges – Antwerp (18h00)

19 mai : La Gantoise – Anderlecht (18h00)

19 mai : Genk – Standard (18h00)

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Bruxelles-les-Bains a vécu. La faute aux travaux programmés. Et à une volonté de décentralisation.

    Bruxelles-les-Bains, c’est fini: place à Hello Summer

  2. @News

    Antwerp - Standard: Laszlo Bölöni, entre crainte et respect

  3. L’ail des ours fait partie des plantes sauvages dont la consommation est encouragée par l’ASBL Cuisine sauvage.

    Plantes sauvages: un garde-manger gratuit et accessible

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Macron: le prix à payer pour une politique «plus humaine»

    L’intervention d’Emmanuel Macron ce jeudi soir était censée ranimer son quinquennat. Un mandat toujours englué, après deux ans de pouvoir, dans une crise sociale sans fin et une impopularité record. Pas sûr que le but ait été atteint.

    Certes, le moment était grave. Il a su trouver le ton juste pour regretter ses erreurs et retracer un...

    Lire la suite