Accueil Belgique Politique

Le MR perd sa majorité en Wallonie: Charles Michel relativise le départ d’une députée

Après le changement de coalition wallonne, la majorité des députés MR et CDH n’occupaient que 38 des 75 sièges. Maintenant que Potigny quitte les rangs libéraux, l’équipe wallonne n’a plus de majorité.

Temps de lecture: 2 min

Le président du MR, Charles Michel, ne compte pas perdre trop temps à réagir au départ de la députée wallonne Patricia Potigny, qui a décidé de quitter le MR pour rejoindre les « Listes Destexhe ».

À lire aussi Edito | Alain Destexhe, le De Wever du pauvre

Charles Michel déclare que Patricia Potigny a obtenu « de très mauvais résultats lors des dernières élections communales ».

► Le gouvernement wallon perd sa majorité

Le gouvernement wallon a ainsi perdu sa majorité, cette dernière, MR-CDH, ne tenant qu’à un siège.

Après le changement de coalition wallonne, la majorité des députés MR et CDH n’occupaient que 38 des 75 sièges. Maintenant que Potigny quitte les rangs libéraux, l’équipe wallonne n’a plus de majorité.

« A ce propos », a réagi Charles Michel, « c’est au ministre-président Willy Borsus de tenir les discussions en vue d’organiser les travaux du gouvernement et du parlement ».

À lire aussi Quand la droite dure du MR chahute et agace le parti

Patricia Potigny est-elle la dernière à quitter les rangs du MR ? « Je ne suis pas Madame Soleil », je ne peux rien prédire, a conclu Charles Michel.

Le ministre-président wallon déplore le départ de la députée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 18 mars 2019, 17:50

    M. Michel ajoute l'élégance à ses qualités, tout en restant un fervent adepte de la méthode Coué.

  • Posté par Leroy Maî, lundi 18 mars 2019, 17:21

    Quand on a l'expérience des affaires courantes, on peut utilement conseiller ceux qui ... y rentrent ;oD

  • Posté par Deckers Björn, lundi 18 mars 2019, 16:23

    Charles Michel confirme qu'il préfère choisir sur ses listes une machine à voix plutôt qu'une personne de qualité. On notera qu'on avait remarqué au casting calamiteux du gouvernement fédéral (deux personnalités exfiltrées et on se demande pourquoi la troisième - Marghem - fut maintenue en dépit du bon sens!) que si il y a bien une qualité qui n'est pas celle de Charles Michel, c'est celle de DRH. Information d'ailleurs confirmée par Hervé Hasquin dernièrement qui confirme qu'au MR, on préfère continuer à se taper sur le choux entre reyndersiens et Michelistes. Quelle pitié!

  • Posté par Lambinet Jacques, lundi 18 mars 2019, 16:57

    Ce n'est peut-être pas une question de casting, mais plutôt de personnel politique compétent!

  • Posté par Nica Petre, lundi 18 mars 2019, 16:13

    Denigrer pour abaisser voilà bien un comportement ultralibéral que Mr. Macron fait très bien en France.Si le gouvernement wallon va gérer aussi bien les affaires que Mr Michel au national on est pas sorti de l'auberge et nous serons encore la risée de la Flandre grâce à ces Messieurs....

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une