Accueil Société

Santé: est-il acceptable de cesser les traitements pour les plus âgés?

40 % des Belges songent sérieusement à conserver l’équilibre de la Sécu « en n’administrant plus de traitements coûteux qui prolongent la vie des plus de 85 ans ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

On pensait l’idée bien loin de la réalité et plutôt réservée aux films de science-fiction comme Soleil vert, où les êtres humains « déclassés » finissent en pastilles de protéines destinées à nourrir les vivants. Mais une députée néerlandaise, Corinne Ellemeet, membre du parti GroenLinks, a fait de la diminution des traitements aux plus de 70 ans une condition sine qua non des prochaines négociations gouvernementales. Et en matière de soins de santé, quand les Pays-Bas éternuent, la Belgique s’alite. En Belgique, ce genre de décision est-il imaginable ? Tout à fait : ces derniers mois, des réflexions intenses, menées au Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), à la Fondation Roi Baudouin et au cœur de l’Inami (dans un rapport secret que nous dévoilons ci-dessous), des suspensions de certaines opérations ou de certains soins sont clairement envisagées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par Vandame Marc, mercredi 20 mars 2019, 22:20

    C'est vraiment du genre "la question qui fâche". Il est très facile de faire dire n'importe quoi à un sondage. Si celui-ci a bien été réalisé dans les règles, il y a heureusement 60% de raisonnables qui ne veulent pas de règles systématiques d’arrêt de traitements pour les personnes âgées. C'est ce coté là que l'article doit mettre en avant. Ne nous faisons pas d'illusion, ceux qui prônent de telles mesures, se sont surement prévus de ne pas y être concerné.

  • Posté par DE GROEVE JACQUES, mercredi 20 mars 2019, 18:18

    J'aurais bientot 80ans,mon épouse 76;nous sommes marié depuis 56 ans;je ne conçois pas ma vie sans elle,ni elle sans moi!!! Ces 40 pourcent de Belges(qui sont sùrement des gens peu agés)ont 'ils pris en compte les vieux couples!!!

  • Posté par Blomme Christian, mardi 19 mars 2019, 23:29

    Qui à procédé à ce sondage. Des noms Mr Soumois

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , mardi 19 mars 2019, 18:46

    Ce n'est peut-être pas "directement" du nazisme mais cela y ressemble très fortement. Le pire c'est que la question soit débattue avec des arguments pour ou contre, alors que ce genre de débat ne devrait même plus exister. On dit souvent que l'histoire bégaie parce qu'elle se répète. Manifestement on y est. Pauvres de nous.

  • Posté par Philippe Steemans, mardi 19 mars 2019, 18:40

    J'ai LA solution. Il faut s'inspirer du permis à point français pour le code de la route. On attribue à chaque citoyen dès leur naissance un certain nombre de point. Mais à chaque fois qu'on a recours à la solidarité sociale: chômage, maladie..., on perd des points. Lorsqu'on est à 0, et bien c'est fini, on n'a plus droit à rien: pas de médecin, pas d'allocations. C'est pas une belle idée ça? Quel parti va mettre ça à son programme? Je me réjouis déjà. Ca fait un peu SF mais je suis certain qu'il y a des tordus qui apprécieraient l'idée. Froid dans le dos

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs