Grande America: des barrages flottants mis en place pour la première fois

© AFP
© AFP

Des barrages flottants ont pu être mis en place pour la première fois lundi dans la zone du naufrage du Grande America, dans le golfe de Gascogne, grâce à l’amélioration des conditions météorologiques, a annoncé la préfecture maritime de l’Atlantique.

«Les opérations de lutte antipollution se sont poursuivies, avec la mise en place de barrages flottants et de chaluts», lit-on dans un communiqué.

«A partir d’aujourd’hui on commence vraiment à avoir des conditions météo qui permettent la mise à l’eau de matériel. Des chaluts avaient déjà été mis à l’eau, les barrages flottants c’est la première fois», a expliqué à l’AFP le porte-parole de la préfecture maritime Riaz Akhoune.

Plusieurs navires mènent les opérations de lutte antipollution dans la zone, dont l’Argonaute et le Sapeur affrétés par la Marine nationale, mais aussi le Partisan et le Ria de Vigo affrétés par l’Agence européenne de la sécurité maritime (EMSA) ou encore le remorqueur espagnol Alonso de Chaves. Un second remorqueur espagnol, le Maria de Maetzu, est attendu mardi dans la zone.

Un vol d’observations aériennes a été réalisé au cours de la journée par un avion de l’agence gouvernementale espagnole en charge de la sauvegarde maritime (Sasemar).

A la verticale de l’épave, qui a sombré le 12 mars par 4.600 mètres de fond après un violent incendie, «une irisation de surface parsemée d’amas de fioul lourd est visible», indique la préfecture maritime, ajoutant que la pollution initiale émise par le navire italien lors de son naufrage «dérive», sans toutefois spécifier la direction. Cette pollution est «constituée d’amas de fioul lourd disséminés en surface», précise la même source.

Par ailleurs, «les autorités maritimes restent vigilantes quant aux éventuels rejets illicites d’hydrocarbures par des navires pollueurs opportunistes», souligne-t-elle.

Le remorqueur Union Lynx, affrété par l’armateur, la société Grimaldi, procède au «remorquage d’un container de matière non dangereuse vers le port de La Rochelle». Il devrait ensuite tenter de récupérer l’une des deux embarcations de survie du Grande America, localisée à la dérive à environ 55 km à l’ouest des côtes.

Le navire italien, parti de Hambourg pour Casablanca, a coulé à 333 km à l’ouest de La Rochelle avec à son bord 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses, plus de 2.000 véhicules, ainsi que 2.200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes. Ses 27 occupants ont été secourus et ramenés à Brest, où une enquête pour pollution accidentelle a été ouverte.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

  3. Selon les dernières estimations, l’Europe des nations et des libertés, groupe auquel appartiennent notamment la Ligue de Salvini, le Rassemblement national de Le Pen, le FPÖ du déchu Strache, le Vlaams belang, les Allemands de l’AfD et le Parti pour la liberté de Wilders, obtiendrait 75 sièges sur les 751.

    Elections européennes: la droite radicale populiste va-t-elle dominer le scrutin européen?

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite