Accueil Belgique Politique

La loi climat a un pied dans la tombe

La révision de la constitution est virtuellement enterrée.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

Ce mercredi avait lieu la commission de Révision de la Constitution et de la Réforme des Institutions. Au programme : des discussions sur la révision de l’article 7 bis de la Constitution, pour rendre possible la loi spéciale climat, pour laquelle Ecolo avait lancé un ultime appel.

D’emblée, le VLD a confirmé son opposition à une réforme de l’article 7bis pour introduire le principe d’une loi spéciale climat : « Mon groupe préfère passer par un accord de coopération », a expliqué Patrick Dewael.

Même son de cloche au MR où on estime qu’en modifiant l’article 7bis de la Constitution, on « ouvre la boîte de Pandore communautaire » « Cela porte « sur une refédéralisation des matières cela touche aux équilibres », a noté David Clarinval, qui a annoncé une « proposition de compromis » sans révision.

Compte tenu de l’opposition de la N-VA, du VLD, du MR et d’autres, une révision de l’article 7bis de la Constitution - pour lequel il faut une majorité des 2/3 - est impossible.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mardi 19 mars 2019, 17:10

    Deladrier-rase, je ne parle pas des manifestants, il est aisé de compter avec la condescendance de celui qui bouge encore moins qu'eux, les seuls manifestant pour se mettre la tête dans le sable, mais un récent sondage donne une majorité de belges (et dans chaque régions) pour la loi climat. Article aujourd'hui dans LE SOIR. Donc oui, une majorité de belges. Philippe Pasman, au profit de .... comme vous dites sans citer avec force points d'interrogation. Il ne vous est jamais arrivé de remarquer qu'il y avait au moins des centaines de lobby qui ont de gros intérêts sonnant et trébuchant au statu quo et que le lobby de la terre et des animaux est bien faible pour faire face à ceux là? Car à part les animaux et les plantes et enfin une catégorie grandissante d'être humains qui veulent prendre les choses en main et se rappeler que nous sommes d'abord des êtres vivant de la nature parmi les animaux, il n'y a guère de lobby de l'écologie sinon des ONG qui n'ont aucun intérêt personnel à l'affaire. Alors oui, trois points d'interrogations ne sont pas de trop pour expliquer que vous n'avez pas de lobby bénéficiaire à citer (il n'y en a pas) et combien votre combat climato-septique est juste celui d'un conservateur qui souhaite que rien ne change et après moi les mouches

  • Posté par Meylemans Michel, mardi 19 mars 2019, 14:26

    Mais quelle lâcheté, quel aveuglement , quelle tristesse, ,quelle désolation ..!!!! Mais que l'on ouvre ce débat communautaire et qu'on en finisse. En tant que bruxellois francophone, j'ai le sentiment profond d'être un sous-homme sous la tutelle de l'argent flamand dont les cordons de la bourse sont tenus par quelques tristes hommes politiques qui ont leur fortune en insultant toute personne parlant le français. Qu'ils le gardent leur trésor et avançons sans peur Messieurs les élus francophones.

  • Posté par ROOS Christophe, mardi 19 mars 2019, 14:24

    Il faut savoir que David Clarinval ici en photo a des amis tels que Drieu Godefridi, qui pensent entre autre à démenteler le GIEC et qui sont dans une mouvance bien climato-sceptique. Alors le MR qui avait fait mine de s'intéresser à la dite-loi, je n'y ai jamais cru, ils sont dans l'esbroufe. Il n'y a pour eux que croissance, PIB et le bien-être de quelques-un, et pour ceux-là tant pis pour les autres et pour le futur du monde.

  • Posté par Philippe Pasman, mardi 19 mars 2019, 15:20

    Démanteler le GIEC en voilà une bonne idée. C'est un groupe désigné par l' ONU pour affirmer que le changement climatique est à cause de l'homme sur des bases forts douteuses et inviter les gouvernements à dépenser des fortunes aux profits de ????

  • Posté par Thijs alain, mardi 19 mars 2019, 14:21

    Ben euh, aux prochaines élections, votez pour un parti qui n'était pas contre. Toc

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une